Partager

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, a ouvert le Concert pour la paix organisé, le 29 septembre au CICB, par le Club de ses amis pour le soutien à IBK.

Cette soirée inédite, placée sous le signe de la paix et de la réconciliation nationale, a enregistré la présence d’éminentes personnalités, du corps diplomatique et de membres du gouvernement, notamment le ministre du culte et de la religion Thierno Hass Diallo.

Le Secrétaire général de l’Association, Basile Guindo, a souhaité la bienvenue à tout ce beau monde, avant que Me Mohamed Bathily ne remercie les participants et son Club pour cette heureuse initiative. Il a déclaré que le changement n’est pas théorique, avant d’y inviter tout un chacun. Ce comportement, selon lui, doit aller du sommet à la base et de la base au sommet.

«Pour moi, le changement commencera par la justice. Nul ne sera au-dessus de la loi et cela va commencer au sein de la justice. Si des crimes contre l’humanité ont été commis, il faudra les juger. Il n’y aura pas d’impunité pour les génocides et les crimes contre l’humanité», a-t-il martelé.

La grande salle du CICB a vibré au rythme de grands noms de la musique malienne, dont l’orchestre des handicapés, Boubacar Mandio, Issa Maïga et Bako Dagnon. Fiman et Dieman ont présenté un sketch sur la paix et la réconciliation, avant que le groupe Amadari ne monte sur le podium, précédant la grande Haïra Arbi.

Pierre Fo’o Medjo

07 Octobre 2013