Partager

Il s’est imprégné de l’état de lieux et des difficultés rencontrées par ces deux grandes infrastructures sportives à Bamako

En vue de s’enquérir de l’état actuel des infrastructures sportives du district de Bamako, Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports a entamé une série de visites quelques jours après sa nomination. Il s’est rendu successivement le jeudi 18 janvier dernier dans les deux grandes infrastructures sportives de Bamako : le Stade Omnisports Modibo Keita et le Stade du 26 mars.

Le ministre Sidibé voulait ainsi s’imprégner l’état et des difficultés rencontrées par ces infrastructures sportives, en vue de créer un cadre de concertation avec leurs responsables, afin de trouver une solution durable aux difficultés lieu à l’entretien de ces infrastructures.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la politique du tout nouveau ministre des Sports de doter le Mali d’infrastructures dignes de la vision du pays.

Après avoir fait le tour dans les locaux et les installations de ces deux grandes infrastructures sportives, le ministre se dit très impressionné par la capacité d’accueil de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) au Stade de 26 mars. « Nous avons un très grand institut qui doit être pérennisé. Je pense qu’il y a un corps enseignant qui est dévoué. On n’a des apprenants aussi qui sont dévoués. Ce que j’ai vu ici est vraiment impressionnant », a raconté Me Jean Claude Sidibé.

« Nous avons visité les infrastructures et le constat est net, elles sont toutes bien entretenues. Les directeurs qui travaillent dans ces infrastructures jouent bien leur rôle », a confié le ministre au terme de sa visite. Au stade du 26 mars, tout ce passe bien, sauf la salle de Basket », a-t-il fait marquer. « C’est impardonnable que la salle de basket soit laissé dans cette condition » a mis en garde le ministre. «  Je ferai en telle soit que cette salle soit réparée le plus tôt possible. Je ferai mon travail de ministre pour que ces stades soient tenus comme il faut, convenablement. Parce que le Mali est un pays de sports, de compétitions. Nous allons accueillir des compétitions bientôt, il faut que tous  les stades que nous avons soient disponibles à tout moment. J’ai vu par exemple sur les terrains de football que les gazons sont bien entretenus, mais les terrains de basket posent de sérieux problèmes. Je ferai tout pour que ces terrains soient prêts avant juin prochain date de la coupe d’Afrique cadet de chez nous », a indiqué le ministre.

Par rapport à l’état de lieu des deux piscines olympiques du stade Omnisport et celle du 26 mars, le ministre, juge que la piscine du au Stade omnisport ne pose aucun problème. Contrairement à celle du 26 mars qui présente d’énormes difficultés. Il a demandé aux membres de son cabinet de convoquer l’entreprise chargée de la réalisation des dites piscines pour expliquer les raisons du retard des travaux. Car selon lui, les montants conclus du contrat ont été entièrement versées au compte de l’entreprise.

Le ministre des Sports était accompagné par la circonstance des membres de son cabinet, des  responsables des services rattachés dont le Directeur national de l’Education physique et des Sports, Ibrahima Fomba.

AM Touré

Le 22 Septembre du 22 Janvier 2018