Partager

En marge du Colloque parlementaire International sur le droit à l’autodétermination des peuples, tenu à Alger les 27 et 28 avril 2008, Me Amidou Diabaté, Secrétaire Général du Parena, a été reçu au siège du FLN (Front de Libération Nationale) par son Secrétaire International, membre du Bureau Politique, SALAH GOUDJIL, entouré d’autres dirigeants du FLN.

Au cours d’un fructueux entretien de plus d’une heure, les deux personnalités ont évoqué les relations multiformes et séculaires entre nos deux pays.

Tout au long des échanges, Maître Amidou Diabaté a souhaité la reprise rapide de la médiation algérienne dans la crise du Nord Mali.

Cette position exprimée par son Secrétaire Général est une position constante du Parena, réaffirmée récemment par son Président, le 19 avril, qui a lancé un appel pressant dans ce sens, à l’endroit du Président Abdelaziz Bouteflika.

* Groupes armés : L’Ouest aussi ?

Décidément le pays n’est plus en sécurité. Après le nord Mali, une attaque de cinq véhicules serait survenue dans la commune de Sébékoro, cercle de Kita, dans la nuit de samedi 10 au dimanche 11 mai, entre 23h et 01h du matin.

Les victimes de cette attaque sont des passagers en provenance de Djeguila dans le cercle de Kita, situé à l’Ouest de Bamako, dans la région de Kayes.

Dans le cadre d’un jumelage scellé entre le Festival de Markala et celui du Fladougou, une manifestation avait donc lieu à Djeguila dans le Fladougou, où des dizaines de villages et des milliers de citoyens se sont retrouvés.

C’est après la fête, sur le chemin de retour, à 3 km avant un poste de gendarmerie, que des bandits armés non identifiés ont attaqué 5 véhicules, dépouillant les passagers, en commençant par les téléphones portables et l’argent.

Une véritable catastrophe pour de paisibles citoyens qui, arrivés à Bamako, devaient rejoindre leurs domiciles, pour la plupart à pied.

Republicain

15 Mai 2008