Partager

« Battez-vous à mes côtés« , a instamment demandé jeudi aux Américains John McCain, 72 ans, en acceptant la nomination républicaine comme candidat à la Maison Blanche, promettant d’apporter le « changement » à Washington et de mettre un terme à « la rancœur partisane« . Le maître-mot du candidat, qui s’est adressé durant plus de 50 minutes à quelque 20.OOO de ses partisans réunis au Xcel Center de St Paul pour la convention républicaine, aura été « combattre« , répété à maintes reprises et sur tous les tons. Le candidat républicain a par ailleurs pris soin de remercier le président Bush, mais a omis de citer son nom. A propos de l’Iran, John McCain a déclaré: « L’Iran demeure le plus grand commanditaire de terrorisme d’Etat et est en voie d’acquérir des armes nucléaires« . Il n’a toutefois pas précisé ce qu’il ferait pour empêcher le pays d’acquérir l’arme nucléaire s’il est élu président