Partager

Dans le cadre de sa préparation pour les éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022, la sélection nationale a rendez-vous avec trois grosses pointures du continent :l’Algérie, championne d’Afrique en titre, la RD Congo et la Tunisie. Les trois rencontres se disputent entre les 6 et 15 juin, en Algérie et en Tunisie.

Le sélectionneur national Mohamed Magassouba a animé une conférence de presse, hier, au siège de la Fédération malienne de football (Femafoot). Au cours de cette rencontre, il a été essentiellement question des trois matches amicaux que les Aigles doivent livrer contre l’Algérie, la RD Congo et la Tunisie. 

Au total, le technicien Magassouba a convoqué 35 joueurs, dont quatre éléments qui feront leur grand baptême du feu en sélection. Il s’agit du jeune gardien de Génération Foot du Sénégal, Mohamed Niaré, du milieu de terrain du FC Tevragh Zeïna de Mauritanie, Anasser Ag Achratoune, du défenseur de Vorskla Poltava FC, Ibrahim Kané et de l’attaquant de Terrengganu FC de Malaisie, Makan Konaté. 

Le premier match des Aigles est prévu le 6 juin à Blida contre les Fennecs d’Algérie, champions d’Afrique en titre et cinq jours plus tard (11 juin à Tunis), le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers se frotteront à la RD Congo, avant de boucler la boucle le 15 juin à Tunis contre les Aigles de Carthage. Pour des matches-test, Mohamed Magassouba et ses protégés ne pouvaient espérer mieux pour la simple raison que l’Algérie, la RD Congo et la Tunisie ont soulevé chacune, le trophée continental à au moins à deux reprises. «Au niveau du staff technique, nous avons bien réfléchi avant de choisir ces pays. 

Il faut d’abord relever le niveau mental de nos joueurs, c’est-à-dire forger le caractère, parce que nous avons compris que le talent ne manque pas à l’équipe mais plutôt le caractère. Pour renforcer le caractère, il faut passer par les compétitions et le compétiteur ne peut être meilleur qu’en affrontant les meilleures équipes. 

L’Algérie est invaincue depuis 24 matches et elle est championne d’Afrique en titre. Ce n’est pas lors de ce match à Blida que les Algériens vont baisser les bras. Nous savons déjà que nous avons un très gros morceau devant nous», souligne Magassouba. «Nous avons choisi ces pays, sans peur, ni complexe. Ces trois matches seront des rencontres référence pour nous, des confrontations qui vont aider l’équipe à grandir».

La sélection de Mohamed Magassouba est composée de 4 gardiens de but, 9 défenseurs, 10 milieux de terrain et 12 attaquants. Interrogé sur les convocations de Mohamed Niaré, le gardien de Génération Foot du Sénégal et d’Anasser Ag Achratoune, sociétaire du FC Tevragh Zeïna en Mauritanie, le technicien a dit : «Ces jeunes (Ag Achratoune et Mohamed Niaré, ndlr) ont mérité leur sélection en équipe nationale. Il y a fort longtemps qu’on les suivait, maintenant leur jour est arrivé, il faut leur donner la chance d’intégrer la sélection nationale. Le jeune Anasser Ag Achratoune est un très bon milieu de terrain. Il est même courtisé par d’autres nations. Son équipe occupe actuellement la deuxième place du classement du championnat mauritanien et mieux, il est l’un des moteurs de cette équipe. Tous les joueurs qui peuvent apporter quelque chose à cette jeune équipe sont les bienvenus. 

Né le 28 juillet 1998 à Taoudéni, Anaser Ag Achratoune a rejoint la Mauritanie à seulement 15 ans. Le jeune milieu de terrain sera donc, avec le défenseur Ibrahim Kané, le gardien Mohamed Niaré et l’attaquant Makan Konaté, l’une des attractions des Aigles lors de ces trois rencontres de préparation face, respectivement à l’Algérie, la RD Congo et la Tunisie. 

Parmi les revenants, on peut citer l’attaquant Moussa Maréga (Al Hilal, Arabie saoudite) et Yves Bissouma (Brighton, Angleterre), deux joueurs qu’on n’avait pas vu en sélection nationale depuis belle lurette.

Seïbou S. KAMISSOKO

LES 35 AIGLES

Gardiens : Djigui Diarra (Stade malien), Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo), Adama Keïta (Kamsar, Guinée), Mohamed Niaré (Génération Foot, Sénégal). 

Défenseurs : Hamari Traoré (FC Rennes, France), Falaye Sacko (Guimaraes, Portugal), Massadio Haïdara (Lens, France), Siaka Bagayoko (FC Minaj; Ukraine), Charles Traoré (FC Nantes, France), Mamadou Fofana (FC Metz, France), Boubacar Kiki Kouyaté (FC Metz, France), Sénou Coulibaly (Dijon, France), Samba Camara (Sivasspor, Turquie). 

Milieux : Diadié Samassekou (Hoffenheim, Allemagne), Cheick Oumar Doucouré (Lens, France), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Lassana Coulibaly (SCO Angers, France), Mohamed Camara (RB Salzbourg, Autriche), Moussa Kyabou (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Adama Noss Traoré (Hatayaspor, Turquie), Aliou Dieng (Al Ahly, égypte), Kouamé N’guessan Rominique (Troyes, France), Souleymane Diarra (FC Pau, France). 

Attaquants : Moussa Djénépo (Southampton, Angleterre), Moussa Doumbia (Reims, France), Adama Malouda Traoré (Sheriff Tiraspol, Moldavie), Kalifa Coulibaly (FC Nantes, France), Ibrahim Kané (Vorskla Poltava FC, Ukraine), El Bilal Touré (Reims, France), Kevin Zohi (Strasbourg, France), Makan Konaté (Terengganu FC, Malaisie), Moussa Maréga (FC Porto, Portugal), Yves Bissouma (Brighton, Angleterre), Sékou Koïta (RB Salzbourg, Autriche), Anasser Ag Achratoune (FC Tevragh Zeïna, Mauritanie).

Seïbou S. Kamissoko

Source: L’Essor