Partager

Mamadi Sidibé, Madou Diallo, Djibril Sidibé, Mamadou Bagayoko écartés par Stephen Keshi

Stephen Keshi a publié la liste des joueurs professionnels, le lundi 29 septembre, sans Mamadi Sidibé, Madou Diallo, Djibril Sidibé et Mamadou Bagayoko, pour le match contre le Tchad du samedi 11 octobre à partir de 18 heures au Stade du 26 Mars.

En vue de préparer le match contre le Tchad prévu pour le samedi 11 octobre à 18 heures, comptant pour la dernière journée de la seconde phase des éliminatoires combinées CAN et Mondial 2010, le sélectionneur national des Aigles du Mali, Stephen Keshi, a publié, le lundi 29 septembre, une liste de dix sept joueurs professionnels. C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de la Fédération Malienne de Football en présence de son staff technique dont Mad’Coulou (entraîneur adjoint).

Les joueurs convoqués ont pour noms : Mahamadou Sidibé, Adama Tamboura, Adama Coulibaly, Souleymane Diamoutènè, Cédric Kanté, Drissa Diakité, Amadou Sidibé, Sidy Yaya Kéïta, Mahamadou Diarra dit Djilla, Mohamed Lamine Sissoko, Seydou Kéïta, Frédéric Oumar Kanouté, Soumaïla Coulibaly, Modibo Maïga, Cheick Tidiane Diabaté, Ténéman N’Diaye et Abdramane Mahamane (frère de El Hadj Mahamane). On remarque que Stephen Keshi n’a pas renouvelé sa confiance à certains joueurs comme Mamadi Sidibé, Mad’Diallo, Djibril Sidibé ou encore Mamadou Bagayoko. L’absence de ces joueurs n’a pas surpris les journalistes dans la mesure où ils ont été l’objet de beaucoup de critiques lors des derniers matches des Aigles, notamment à Brazzaville contre le Congo.

On se rappelle que les poulains de Stephen Keshi ont livré leur plus mauvais match depuis le début des éliminatoires où ils ont été battus par un but à zéro. S’agissant de Mad’Diallo, Stephen a été clair : « Mad’Diallo n’a pas de club pour le moment. On sait qu’il est au Qatar, mais il ne joue pas, selon nos informations. Je ne peux pas faire confiance à des joueurs de ce genre » a-t-il déclaré. Parlant de Mamadou Bagayoko, il estime que « ce dernier ne fait pas son affaire pour le moment, même s’il a marqué deux buts lors de la Ligue 1 française. Je ne suis pas satisfait de sa forme pour lui faire appel« .

L’effectif du groupe sera complété à partir du lundi 6 octobre par des joueurs locaux.

Breno Barboza Cirino :

Le Brésilien du championnat malien

Si les clubs de football maliens rivalisent dans le recrutement des joueurs et des entraîneurs expatriés (exclusivement africains) aucun d’entre eux ne s’étaient officiellement attaché les services d’un joueur de nationalité européenne a fortiori sud-américaine, naguère considéré comme les pratiquants d’un football dur, mais plaisant.

Cette année, les Rouges de Bamako, vainqueurs, de 18 coupes du Mali et 11 titres de championnat, viennent de réaliser la performance d’avoir dans son effectif un jeune prodige de Rio de Janeiro, Breno Barboza Cirino.

L’ancien sociétaire de la Juventus (Division 2 Suisse) Breno comme l’appelle affectueusement ses coéquipiers, s’entraîne, depuis trois mois, avec l’équipe A des Rouges de Heremakono, avec lesquels il s’est engagé pour une saison. Le joueur de 21 ans, milieu offensif, que nous avons rencontré le week-end dernier est déjà optimiste sur son aventure malienne.

 » Le Djoliba est un club que j’ai toujours aimé, mon objectif premier c’est de faire en sorte que grâce à mon apport nous gagnons davantage plus de titres dans le championnat et la Coupe du Mali. Je pense que l’accueil qui m’a été réservé par les dirigeants, mes coéquipiers et les supporters du club me permet d’être optimiste quant à l’avenir « , nous a confié le jeune Brésilien. Avant de nous révéler qu’il est prêt à s’engager avec le Djoliba par un contrat à long terme.

Cependant, l’enfant de Rio de Janeiro n’a jamais envisagé un avenir avec l’équipe nationale du Mali. « Ma venue ici au Mali étonne plus d’un, mais je pense également que le Mali est un grand pays de football où l’on peut à la fois apprendre et donner quelque chose qui pourra être utile pour le reste de ma jeune carrière« .

Même s’il n’a pas la renommée, le talent, le physique de certains de ses compatriotes, mondialement connus comme Ronaldo, Roberto Carlos, Ronaldhino, le rêve du nouveau sociétaire du Djoliba AC est de porter fièrement le maillot de la Seleçao, pour défendre sa patrie. « Je vais m’investir pour parvenir à cette fin« , a-t-il confié.

Une chose est sûre, les amateurs du ballon rond surtout les nombreux fans des Rouges de Bamako, l’un des clubs les plus populaires de la capitale, sont pressés de voir leur nouvelle recrue sur le gazon et connaître l’organigramme de leur équipe avec ce renfort sud américain.
Wait and see.

Alou B HAIDARA

01 Octobre 2008