Partager

Frédéric Oumar Kanouté et El Hadj Mahamane forfaits pour cause de blessure

Pour le match du dimanche 7 septembre contre le Congo à Brazza, les Aigles du Mali seront privés de deux grands ténors du groupe pour cause de blessure. Il s’agit de l’attaquant du FC Séville, Frédéric Oumar Kanouté et El Hadj Mahamane Traoré de Nice. Malgré tout, le sélectionneur national des Aigles, Stephen Keshi est très confiant et optimiste pour remporter les trois points de la victoire.

Pour le match du dimanche 7 septembre contre le Congo à Brazza, les Aigles du Mali seront privés de deux grands ténors du groupe pour cause de blessure. Il s’agit de l’attaquant du FC Séville, Frédéric Oumar Kanouté et El Hadj Mahamane Traoré de Nice. Malgré tout, le sélectionneur national des Aigles, Stephen Keshi est très confiant et optimiste pour remporter les trois points de la victoire.

près deux mois de suspension, les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations et de la Coupe du Monde 2010 reprendront ce week-end avec la cinquième journée. Les Aigles du Mali croiseront le fer, ce dimanche 7 septembre, avec le Congo à Brazza.

Les joueurs convoqués par l’entraîneur national des Aigles, Stephen Keshi, sont, depuis le mardi 2 septembre en regroupement à Kabala en vue de préparer activement cette rencontre. Selon Stephen Keshi, c’est demain samedi 6 septembre que l’équipe quittera Bamako à bord d’un avion spécial pour Brazzaville. Vingt joueurs sur vingt six feront le déplacement. Leurs noms ne seront dévoilés qu’à la veille du voyage.

Nous nous sommes rendus, hier jeudi 4 septembre, à Kabala. A notre passage aux environs de 11 heures, seuls deux joueurs étaient absents. De l’avis du Coach, ce sont des cas de blessure. Il s’agit de l’attaquant du FC Séville, Frédéric Oumar Kanouté et El Hadj Mahamane Traoré de Nice. Ils ont été respectivement remplacés par Cheick Tidiane Diabaté et Ténéman N’Diaye. Malgré tout, Stephen Keshi est confiant et optimiste pour ramener les trois points de Brazza. « C’est vrai que nous avons des blessés, mais, il faut avoir confiance aux autres. Nous sommes convaincus qu’ils vont mouiller le maillot comme ils ont l’habitude de le faire. Si, nous jouons notre vrai football, nous allons obligatoirement gagner« . Parole de Stephen Keshi.

Comment gérer le Ramadan et ce match décisif pour le capitaine, Mahamadou Diarra dit Djilla et ses coéquipiers ? Pour Stephen Keshi, la réponse est très simple : « vous savez, c’est un peu difficile de gérer le carême et un match de football. Ce n’est pas bon pour la santé d’un joueur. Faire des entraînements avec le ventre vide. C’est difficile. En plus, nos entraînements sont durs parce que, un joueur qui fait l’entraînement avec moi, il faut me donner à 100%. Je n’aime pas qu’on le triche. Sinon, ce ne sera rien du tout. Nous avons discuté sur cette question.

Et les joueurs ont bien compris. Ils ont fait un effort pour rompre le jeûne et se concentrer sur le match. Je pense que c’est un véritable sacrifice qu’ils ont fait pour l’amour de leur pays. Nous souhaitons que ce sacrifice nous apportera le bonheur à Brazza. Les Maliens doivent être fiers de leurs joueurs, surtout sur le plan de la discipline ».

« Effectivement, nous avons arrêté le carême pour ce match que nous estimons très décisif pour notre qualification pour la suite des éliminatoires. Aujourd’hui, je ne vois personne en train de jeûner parce que tout simplement que nous sommes conscients de la rencontre du dimanche. Il faut vraiment bien manger pour avoir un peu de force » nous a confié le capitaine Mahamadou Diarra. Qui souhaite jeûner au moins une vingtaine de jours.

Le milieu de terrain du Réal de Madrid est aussi conscient que « même sans le Ramadan, le match contre le Congo resterait dur. Déjà, nous avons eu du mal à nous imposer chez nous au match aller. L’équipe congolaise a eu la chance de marquer deux buts. Heureusement que nous sommes sortis la tête haute en remportant les trois points. Il va falloir que nous soyons prêts et costauds pour pouvoir vraiment affronter le match du dimanche ».

Seydou Kéïta dit Seydoublen du FC Barcelone estime pour sa part que le match contre le Congo sera très difficile parce que c’est très important pour les deux équipes. « En faisant un bon résultat, nous sommes sûrs d’être qualifiés. C’est également comme tous les autres matches. C’est vrai que depuis trois jours nous n’avons pas fait de jeun. Cela ne veut pas dire que nous n’allons pas le faire. Nous nous entraînons très tôt. C’est difficile physiquement » a déclaré Seydoublen. Rappelons que les Aigles du Mali occupent la tête de leur groupe avec 10 points, suivis du Congo Brazza avec six points.

Alou B HAIDARA

05 Septembre 2008