Partager

Marche titanesque des épouses des militaires :« Ceux qui attaquent notre pays sont d’une bande de voleurs, de drogués, de trafiquants et de pillards. Ils ne sont pas maliens. Mais arrêtons de marcher»

Comme à l’accoutumée, je me confie à celui qui fait descendre l’eau du ciel sur la terre morte et qui fait pousser des milliers et des milliers d’espèces d’arbres fruitiers et non fruitiers. Les fruitiers ont aussi des goûts différents comme il le dit dans le Coran et je prie sur celui à qui il a révélé le Coran (Mohamed le Hachi mi).

C’est avec beaucoup de plaisir et de sincérité sans aucune intention ou coloration politique, en tant qu’être humain vivant sur la terre malienne, je me dois de dire ma vérité à l’endroit de toutes les musulmanes et de tous les musulmans sur cette terre bénie du Mali. Notre prophète Mahomet a fondé le 1er Etat musulman à Médine constitué des arabes, des perses, des romains, des noirs, des chrétiens, des juifs et des non croyants. Au 9ème jour du mois de Hadj entouré de ses fidèles, il posa 3 questions :

Quel mois nous sommes ?

Quel jour nous sommes ?

Où sommes nous ?

Les fidèles répondirent que nous sommes au mois de Hadj, nous sommes à Arafat et le jour béni de Arafat et il s’adressa alors à l’assistance au 10ème jour du hadj vers 15 heures après avoir prié le Zhour et le Astr. Nous sommes à un mois béni, à un jour béni et à un lieu béni. A partir de ce jour, le musulman ne doit pas gaspiller la richesse d’un autre musulman, il ne doit plus être le souffre- douleur d’un autre, il ne doit pas tuer son prochain dans le mensonge. Les musulmans doivent s’entraider. Ce que nous avons vu le jeudi passé avec la marche des femmes, épouses de militaires a été une onde de choque pour moi en révulsant ma conscience d’homme tout court. C’est pourquoi j’interviens dans ce débat qui concerne toute la nation malienne à savoir : le problème du nord.

Mahomet notre prophète s’endetta et le créancier lui coleta un jour , Seïdina Omar l’ intercepta et voulut le tuer .Sur ce, Seïdina Aboubacar paya le crédit. Ainsi Mahomet s’adressa au créancier et à Omar sur ce ton : oh ! créancier ce n’est pas la manière de réclamer ;et à Omar, tu allais le tuer à cause de son dû ; cela aussi est anormal. C’est pourquoi, s’appuyant sur les faits et gestes de Mahomet, le musulman doit savoir raison garder. Je suis le premier à manifester dans les rues de Bamako avec neuf (9) personnes pour soutenir l’armée et montrer mon mécontentement pour les morts et les blessés inutiles perpétrés par la horde soldatesque venue de l’armée défaite du défunt Mouammar Khadafi.

Que ceux qui sont morts ou blessés retrouvent ici toute notre compassion sincère et nous prions pour eux. Ce que j’ajoute, des milliers de personnes voulaient manifester avec moi mais je refusa pour deux raisons : pour ne pas perturber la circulation et l’ordre public ensuite, pour ne pas gêner les musulmans et donner l’occasion aux voleurs de perpétrer les forfaits. Il s’agissait aussi d’inviter l’armée, la police, la gendarmerie et la garde républicaine d’assurer la stabilité du pays.

Au cours de la marche organisée par des femmes, certaines maisons et boutiques sont parties en fumée. Celles-ci n’appartenaient pas à ATT, il s’agit là d’un gâchis au détriment de ton prochain. Quand Mahomet envoya les troupes pour la guerre sainte, il donna des consignes fermes à savoir ne tuez pas les chrétiens, ne brulez pas leurs habits, ne brulez pas ni les arbres, ni les vivres .

Quant aux cafres, il disait ne pas tuer les enfants, d’épargner aussi les femmes mêmes les hommes, sauf s’ils voulurent vous tuer. Comme dira l’autre, ça s’est entre musulmans et cafres .Je n’ai aucun doute sur la sincérité et le sérieux de la presque totalité des Touareg ; mais force est reconnaître que les REVENANTS de Libye avec la débâcle de la légion islamique et des forces Kadaffiennes, je dis bien que ces revenants sont des Libyens, de parents libyens de père en grand père. Ils ne sont pas Maliens.

C’est eux qui ont combattu aux cotés de Mouammar Kadafi, ils ont été défaits à plate couture sans que les occidentaux à savoir Sarkozy et Cameroon ne retroussent leurs manches ! Kadafi retourna à Bani Walid après que le chef du CNT, Moustaph Abdel Djalid eusse négocier avec le chef des tribus Touareg en Libye, c’est alors qu’ils le trahirent et dans la débandade, certains se dirigèrent au Mali avec armes et bagages. Ceux qui attaquent notre pays aujourd’hui sont constitués d’une bande de voleurs, de drogués, de trafiquants, de pillards.

En me référant sur Mahomet lors de son passage à ARAFAT, je peux dire sans risque de me tromper, qu’ils ne sont même pas des musulmans puisqu’ils ont tué des innocents, en égorgeant d’autres, en détruisant biens meubles et immeubles privés et administratifs. Je dirai aux femmes de militaires d’arrêter les marches, puisqu’en marchant, elles empêchent les travailleurs d’aller au bureau, les commerçants d’ouvrir leurs boutiques, les musulmans d’aller à la mosquée, les catholiques de rejoindre les églises et les diocèses. Il urge d’apporter aide et assistance aux veuves et orphelins des deux camps à savoir les touareg et les militaires tombés sur le Champ de la dignité et de l’honneur. Que Dieu sauve le Mali.

Mohamed Aly THIAM

09 Février 2012