Partager

Suite aux événements douloureux survenus le 30 Avril et le 1er Mai 2012 opposant les éléments de la 33e compagnie du régiment para commando au reste des forces armées, les femmes du camp para commando, après plusieurs tentatives de médiation pour obtenir plus d’informations sur la situation de leurs époux arrêtés ou portés disparus, ont finalement battu le macadam à travers une marche de protestation sur la Primature , le 16 Juillet 2012, aux environs de 09 heures.

Les marcheurs, munis d’un foulard rouge noué autour du cou, ont manifesté pacifiquement à la devanture de la Cité administrative. A leur grande surprise ponctuée par la déception, les femmes du camp para sont retournées sur leurs pas, n’ayant pas été reçus par le Premier ministre.

Elles vont prendre leur mal en patience, en attendant d’être officiellement reçues par le Pm. Leurs revendications portent non seulement sur les informations concernant les Bérets rouges détenus ou portés disparus, mais en plus elles exigent l’arrêt immédiat des poursuites et persécutions contre leurs époux, leur libération sans condition et la réouverture du Camp para qui reste un symbole fort de l’armée malienne.

Bintou Camara

19 Juillet 2012