Partager

Le lundi dernier, la confrérie des Hamallistes a célébré à Nioro du Sahel la fête du Maouloud. L’événement, qui s’est déroulé dans une grande ferveur et avec beaucoup de communion, était placé sous la direction du Chérif Mohamed Ould Cheickhamahoulah, fils du Guide spirituel de la confrérie et actuel Guide des Hamallistes.

Pour cette fête, Nioro du Sahel, fief de la confrérie, était en effervescence dès le week-end dernier. En effet, des milliers de fidèles sont venus de Bamako et des autres localités du pays. Etaient également présents, de très nombreux autres fidèles arrivés de pays d’Afrique : Mauritanie, Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Niger, Togo, Bénin… Journée à la fois religieuse et de communion, le lundi, c’est très tôt que la Zaouïa du quartier Tichitt, a fait le plein. Déjà la veille, des centaines de fidèles avaient occupé les rues adjacentes de la Zaouïa. Ils y passeront leurs nuits. Dans la nuit du dimanche à lundi, une veillée de prière fut organisée.


Le jour j,
une lecture du saint Coran et des prières ont eu lieu durant toute la journée, sous la direction du Chérif Mohamed Ould Cheickhamahoulah. Au cours de son adresse, le Chérif a remercié l’ensemble des fidèles qui, jour après jour, apportent la preuve de leur engagement religieux.

Tout en remerciant également les autorités du pays, le Chérif a cependant, tenu à les exhorter pour qu’elles fassent preuve de beaucoup d’égards à l’endroit de la confrérie. Exercer librement son culte, commémorer en toute liberté les fêtes religieuses, sont des préoccupations du chérif et sur lesquelles il a demandé beaucoup plus de compréhension des autorités à tous les niveaux.

Vers 17 heures, les fidèles, après avoir reçu les bénédictions du Chérif, se sont quittés, non sans formuler des vœux pour eux-mêmes, leurs familles et le pays. Ils se sont donnés rendez-vous pour l’année prochaine.

Au cours des cérémonies, les fidèles ont été informés de la construction d’une nouvelle Zaouïa en lieu et place de l’actuelle qui existe depuis une cinquantaine d’années (1959-1960). En effet, accédant aux nombreuses demandes formulées, le Chérif Mohamed Ould Cheickhamahoulah a accepté qu’un nouvel édifice à trois niveaux et d’un coût de plus de 555 millions de francs CFA soit érigé.

Donnant l’exemple, il a lui-même contribué sur le champ à hauteur de 50 millions de francs CFA. De nombreux autres donateurs se sont manifestés avec des dons en espèces et/ou en nature. Ce qui fait qu’à l’heure actuelle, la confrérie dispose déjà de plus de 138 millions de FCFA et 60 tonnes de ciment. D’où la décision de commencer les travaux du nouvel édifice le jeudi 2 avril 2009.


CH. Sylla

19 Mars 2009