Partager

Suite des manifestations de protestation débutées le 31 janvier par la marche des femmes, mères et enfants de soldats envoyés au Nord du pays, la ville de Bamako connait de nouvelles échauffourées depuis ce matin, 2 février.

Selon nos informations, des jeunes gens des quartiers du centre ville, envahissent les rues, brulant des pneus au milieu de certaines voies tout en criant des insultes à l’encontre du chef de l’état.

La foule des émeutiers, essentiellement composée de très jeunes gens mécontents de la gestion de la crise qui sévit actuellement au nord du pays, demandent des comptes à leur gouvernant.

Par mesure de sécurité, les commerçants ont jugé préférable de fermer boutique au niveau des marchés Dibida et Grand marché de Bamako en prévision d’une marche annoncée pour 14h ce jour.

2 février 2012

©AFRIBONE