Partager

Environ un millier de personnes ont envahi mercredi Makurdi, capitale de l’Etat de Benue, dans l’est du Nigeria, pour protester contre des tueries perpétrées par des éleveurs nomades peuls contre des cultivateurs, a-t-on appris de sources locales. « Un millier de jeunes se sont rassemblés ce matin, d’abord en bloquant l’autoroute, puis sur un rond-point de Makurdi en brûlant des pneus », a rapporté à l’AFP Helen Teghtegh, directrice d’une ONG locale, Community Links and Human Empowerment Initiative, qui s’associe au mouvement populaire. « Nous demandons à la présidence d’agir. Nous avons le sentiment que le président Muhammadu Buhari, qui est lui-même peul, aurait dénoncé ces massacres s’ils avaient été commis dans un Etat du nord », a-t-elle ajouté. Le président Buhari, un Peul-Haoussa musulman originaire du nord du Nigeria, s’est finalement exprimé dans l’après-midi sur les tueries qui ont eu lieu dans l’Etat de Benue lundi et mardi et qui ont fait plus de 20 morts selon le gouverneur Samuel Ortom, une cinquantaine selon la presse locale. « Le président Buhari exprime son soutien au gouverneur Samuel Ortom », a rapporté la présidence dans un communiqué, notant « plusieurs morts et blessés » dans des attaques « folles et sans coeur ». « Les services de sécurité adéquats ont déployés pour régler le problème et s’assurer que de pareilles attaques n’aient plus lieu », a ajouté le court texte.AFP