Partager

Des dizaines de milliers de personnes manifestaient mercredi à Kigali et dans des villes rwandaises pour « dénoncer l’Allemagne et la France« , où devait être transférée dans la journée Rose Kabuye, directrice du protocole du président rwandais Paul Kagamé. Rose Kabuye avait été arrêtée le 9 novembre à l’aéroport de Francfort, en exécution d’un mandat d’arrêt de la justice française qui l’accuse d’avoir joué un rôle dans l’attentat le 6 avril 1994 contre l’avion du président rwandais, dont l’équipage était français. Cet attentat a été le signal déclencheur du génocide de 1994 qui a causé la mort d’environ 800.000 Tutsis et Hutus modérés selon l’ONU. La ministre de l’Information, avait indiqué mardi que le mouvement allait mobiliser près d’un ½ million de personnes à Kigali à l’appel. Ancienne maire de Kigali, combattante de la première heure du Front patriotique rwandais, l’ex-rébellion tutsi de Paul Kagame, Mme Kabuye, 47 ans, est attendue mercredi en milieu d’après-midi à Paris où elle devait être rapidement présentée à deux juges antiterroristes. (Afp)