Partager

Nelson Mandela fêtait jeudi ses 95 ans sur un lit d’hôpital de Pretoria dans un état cependant en régulière amélioration, et entouré de ses proches pour son traditionnel déjeuner d’anniversaire. Les vœux célébrant son exemple de « courage, gentillesse et humilité » et son action pour « rendre sa dignité au peuple sud-africain » ont commencé à affluer dès mercredi soir, venant des Etats-Unis ou de France. Ses proches s’apprêtaient à sacrifier au traditionnel déjeuner d’anniversaire en famille au Mediclinic Heart Hospital où il est confiné depuis le 8 juin. Devant l’établissement, où ses compatriotes se pressaient le coeur serré il y a encore quelques semaines, on jubilait avec l’exubérance d’un jour de victoire. Une fanfare militaire a joué l’hymne national, dont les premières paroles ont été le chant de ralliement et de résistance à l’apartheid, suivi d’un « Happy Birthday » plus profane. Donnant le ton de la journée, la présidence a diffusé à l’aube un communiqué annonçant que l’état de santé du héros de la lutte anti-apartheid et père de la démocratie multi-raciale sud-africaine « s’améliorait régulièrement », sans dire s’il est toujours sous assistance respiratoire. Une multitude d’actions caritatives ou symboliques doivent marquer cette journée du 18 juillet dont l’ONU a fait un « Mandela Day ». Et sur Twitter les messages défilaient à une vitesse éclair. AFP.