Partager

L’état de Nelson Mandela, hospitalisé depuis quatre jours à Pretoria à 94 ans pour une infection pulmonaire à répétition, ne s’améliore toujours pas, a indiqué mardi la présidence sud-africaine, alors que l’ancien président a reçu une nouvelle visite de son ex-femme Winnie et de l’une de leurs filles. La clinique où est hospitalisé le héros de la lutte anti-apartheid, le Mediclinic Heart Hospital, est sous stricte surveillance policière depuis lundi soir. L’entrée est gardée par des policiers en faction, alors que les médias du monde entier continuent d’affluer. La présidence sud-africaine refuse pour sa part de nommer l’établissement et livre des bulletins de santé au compte-gouttes et avec une régularité aléatoire. Tout au long de sa vie, le héros de la lutte contre l’apartheid a toujours pris sa santé à cœur et été soucieux d’obéir aux prescriptions médicales. Mais les appels se multiplient désormais pour que les médecins ne s’acharnent pas outre mesure et préservent la sérénité de la fin de sa vie. Mandela n’est plus apparu en public depuis la coupe du monde de football organisée par son pays en 2010, et depuis 2011, il en est à son quatrième séjour à l’hôpital pour un problème pulmonaire ou respiratoire, sans compter un check-up en mars dernier. AFP.