Partager

Une quarantaine de journalistes de la presse écrite et audio visuelle ont vu leurs capacités renforcées sur les concepts du genre, d’égalité des sexes et de l’autonomisation de la Femme

Dans le cadre de son plan d’actions 2017 du renforcement du partenariat avec la presse, les médias et les communicateurs traditionnels du Mali, la cellule de communication de ONU Femmes a organisé, le 14 septembre dernier à l’hôtel Radison Blu, un atelier d’informations et d’échanges sur le concept du Genre et celui de l’Égalité des sexes ainsi que les interventions de ONU Femmes au Mali.
Selon les organisateurs, cette activité vise à renforcer la communication autour du mandat globale de ONU Femmes, ses programmes au Mali et sa vision pour contribuer au changement des comportements et des mentalités de nos populations, à travers la presse et des médias. Elle avait également pour objectif de lever la confusion entre les concepts du Genre et celui de l’Égalité des sexes.

Les hommes de médias ont été formés sur les concepts du Genre, de l’Egalité des sexes et l’Autonomisation de la femme. Aussi, ils ont été suffisamment informés, entre autres, sur les enjeux de l’entreprenariat féminin au Mali, les violences basées sur le genre, le rôle de la femme dans le processus de paix et de sécurité et les enjeux de la réinsertion socio-économique des femmes dans le processus post-crise.
Par ailleurs, les participants ont pu comprendre les différentes campagnes (16 Days HeforShe) de ONU Femmes avant d’être encouragés à devenir des relais d’informations, des ambassadeurs, des portes-flambeau dans l’atteinte de l’Agenda 2030 et à prendre en compte la promotion du genre dans les différentes lignes éditoriales.

Rappelons que ONU Femmes a été créée en juillet 2010 par l’Assemblée générale des Nations Unies par la fusion de ses quatre composantes dédiées exclusivement aux questions féminines à savoir : la Division de la promotion de la femme (DAW), l’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme (INSTRAW), le Bureau de la Conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes (OSAGI) et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).  

Porte-drapeau mondial des femmes et des filles, ONU Femmes soutient les États membres des Nations Unies dans l’adoption de normes internationales pour parvenir à l’égalité des sexes et travaille avec les gouvernements et la société civile à concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services nécessaires pour veiller à l’application effective de ces normes et à ce que les femmes et les filles en bénéficient, partout dans le monde. Elle soutient la participation équitable des femmes à tous les aspects de la vie, en mettant l’accent sur cinq domaines prioritaires. Il s’agit de renforcer le leadership des femmes et leur participation ; mettre fin à la violence à l’égard des femmes ; intégrer les femmes dans tous les aspects des processus de paix et de sécurité ; renforcer l’autonomisation économique des femmes et placer l’égalité des sexes au cœur des processus de planification et de budgétisation au niveau national. L’entité s’emploie à confirmer l’égalité des sexes dans son rôle de pilier des Objectifs de développement durable et d’un monde plus inclusif.

DK

Le 22 Septembre du 18 Septembre 2017