Partager

« La qualification des Aigles du Mali à la CAN et au Mondial 2010 passe par la mobilisation de nous tous »

Mamadou Ladji Cissé est l’un des animateurs du Mouvement pour le Développement du Football au Mali (MODEF Mali) qui vient de voir le jour. Dans cet entretien exclusif qu’il a bien voulu nous accorder, il parle, entre autres, des objectifs et des visions de ce mouvement qui est composé des jeunes de toutes sensibilités socio- professionnelles.

L’Indépendant : Quelles sont les motivations de votre mouvement ?
Mamadou Ladji Cissé :
Tout d’abord, je tiens à remercier les milliers de Maliens surtout les jeunes qui se sont joints à nous suite à notre premier message « Appel à la mobilisation générale autour du ballon rond », qui a été largement diffusé par la presse nationale. Pour répondre à votre question, nos motivations sont multiples, elles sont entre autres : une volonté réelle d’aider le football malien en général ; d’apporter un appui technique et financier à la fédération dans sa mission quotidienne et de faire une mobilisation générale en vue de la qualification des Aigles du Mali pour la CAN et le Mondial 2010.


Qu’entendez vous par appui technique et financier ?

Le Mouvement pour le Développement du Football au Mali (MODEF-Mali) est composé de jeunes Maliens aux talents et aux compétences divers, disposés à les mettre au service du développement du sport en général et du football en particulier. Par exemple nous avons pour ambition de mettre à la disposition de la Fédération Malienne de Football (Malifoot) un spécialiste en organisation et en communication chargé de la mise en place des procédures et d’un plan de communication.

De même, nous savons que notre football est subventionné en grande partie par l’état et la Fédération Internationale de Football (FIFA). Nous avons parmi nos objectifs d’aider à la mobilisation de fonds et la mise en œuvre de politiques ayant pour but de rendre attractif en terme financier notre championnat.

Selon vous qu’est ce qui manque à notre football à ce jour ?

Vous savez, aucune organisation n’est parfaite donc notre football a des lacunes à plusieurs niveaux : l’organisation doit s’adapter aux nouvelles exigences du football moderne, la gestion obéit à des règles universelles auxquelles le foot n’échappe pas.

Il s’agit de rigueur, de discipline et de compétences à ce niveau. Sur ce plan nous avons beaucoup à faire et nous devons tout mettre en œuvre pour que les choses changent le plus rapidement.

Les hommes et les femmes chargés d’animer le monde du football doivent être à la hauteur des missions qui leur sont assignés. Sur ce plan, il ne faut jamais tout balayer et repartir de zéro. Bien au contraire, nous devons construire à partir des expériences réussies sans démagogie.

Actuellement nous avons des atouts grâce aux efforts de nos aînés, nous devons faire un diagnostic et nous appuyer sur les aspects positifs pour parfaire les acquis du football malien. Nous devons comprendre que les joueurs et nous public avons les mêmes objectifs. Ils sont nos frères et aiment le mali comme nous tous. Ils jouent pour nous et ils n’ont qu’une seule volonté, nous procurer du bonheur. Nous demandons au public de soutenir sans retenu ses jeunes qui risquent tout pour ce pays. Ne perdons jamais de vue qu’ils sont les premiers malheureux en cas de défaite. Par contre ils attendent de nous soutien, respect et considération.

La qualification pour la Can et le Mondial 2010 passe par quoi ?
Cela passe par une mobilisation générale et sans faille de tous les acteurs. Nous devons être derrière notre équipe nationale en laissant de côté toutes considérations partisanes. La qualification que nous espérons tous se fera au prix de milles sacrifices. Cette phase sera très difficile et tout un chacun doit apporter sa contribution.

Par conséquent toute action négative de nature à déstabiliser cette tendance ou à créer un climat malsain autour des Aigles est à bannir. Nous sommes convaincus qu’il faut une sérénité absolue autour des Aigles.

L’organisation des matchs (voyages, hébergements, séjours, restauration etc.) doit se faire avec le plus grand professionnalisme, rien ne doit se faire au hasard, la fédération doit disposer de tous les moyens nécessaires. Mais par contre elle se doit de prendre toutes les dispositions appropriées pour qu’il n’y ait aucun raté.

A l’image des autres pays, l’organisation et la gestion du football relèvent de l’ultime responsabilité de la Fédération et cela doit être le cas dans notre pays aussi.

Quel message avez-vous pour le public malien ?

Comme je l’ai déjà dit le MODEF-Mali est prêt à appuyer toutes les actions positives de soutien aux Aigles. Par contre nous nous battrons et porterons à la connaissance du public tout agissements et faits pouvant nuire à l’objectif de qualification de l’équipe nationale du Mali à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

A chaque fois que le public s’est mobilisé à l’unisson derrière les Aigles les résultats ont suivi. C’est pourquoi, je demande l’union sacrée derrière les Aigles.

Propos recueillis par Alou B. Haïdara