Partager

Malade depuis plusieurs mois, Mamadou Kéita dit Capi s’est éteint hier après midi, 9 avril 2008.

Sa grande intelligence, son dévouement total au football et le sport en général le fit remarquer et lui valurent la confiance qui le porte à la responsabilité d’entraîneur national de football.

Son travail dévoué inspirera certainement les générations futures.

Le Républicain se joint à l’ensemble du peuple malien pour lui rendre un hommage mérité et présente à sa famille ses condoléances les plus attristées.

Que son âme repose en paix.

10 avril 2008.