Partager

« Mon cœur est un volcan », était le titre d’un ouvrage de Mamadou El Béchir Gologo. Médecin, militant et écrivain, ce « volcan » s’est éteint hier.

Mamadou Gologo est né à Koulikoro en 1924. Il a fait ses études de médecine à l’Ecole de médecine de Dakar après de brillantes études à l’Ecole normale William Ponty de Gorée (Sénégal).

« Rebelle naturel », comme le qualifient certains de ses condisciples, il exerça dans plusieurs localités soudanaises avant d’être révoqué de ses fonctions en raison de ses révoltes et de son alcoolisme. Son ouvrage, « Le rescapé de l’Ethylos » (1963), est le fruit de ses années.

Militant de l’indépendance de la première heure, il sera de tous les combats pour l’émancipation du peuple malien. Ancien ministre de l’Information de Modibo Kéita et haut cadre de l’Union soudanaise/Rassemblement démocratique africain (US-RDA), le « Volcan » ne s’était jamais calmé, ni baissé la garde. Ni le poids des ans ni les maladies n’ont eu raison de sa combativité et de sa révolte.

Publications : « Mon Cœur est un volcan » (1961), « Le rescapé de l’Ethylos » (1963), « Tornade d’Afrique » (1966), « Mon cœur reste un volcan » (1998)

Nous y reviendrons.

Dors en paix, vieux combattant !

Alexis KalambrY

23 Mars 2009