Partager

Il s’agit d’asseoir une culture de la paix et de la non-violence entre les communautés à travers la valorisation des pratiques interculturelles, de l’éducation à la paix dans l’enseignement formel et non formel et de l’action de la société civile…

Sous la présidence du ministre de la Réconciliation nationale, le représentant de l’Unesco, Eloundou Lazare a remis ce 4 octobre 2016 un rapport sur le Programme national pour la culture de la paix (PNCP). C’était en présence du ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar.

Le ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, a souligné que « nous sommes très heureux de recevoir ce document. C’est une source de bonheur pour nous. Le document servira le département de la Réconciliation nationale ».

Le Programme vise à asseoir durablement une culture de la paix au Mali, en mettant l’accent sur la valorisation des pratiques interculturelles, le renforcement de l’action de la société civile pour favoriser apaisement au sein et entre les communautés.

Selon Eloundou Lazare, « l’un des mandats principaux de l’Unesco est de construire la paix dans le cœur des hommes. Tous les efforts de paix et de réconciliation sous l’égide de M. le président sont à saluer, d’où l’espoir qui m’anime ».

Le Mali, par l’action du gouvernement et avec l’accompagnement de la communauté internationale, notamment les organisations du Système des Nations unies ainsi que les missions diplomatiques, a entrepris des initiatives visant à instaurer une culture de la paix.

Le PNCP s’articule autour de trois grands axes prioritaires dont les objectifs spécifiques consistent à développer l’éducation à une culture de la paix à travers l’éducation, promouvoir l’implication sociétale et politique des femmes et des jeunes ainsi que leur autonomisation pour faire d’eux des acteurs incontournables de la promotion de la culture de la paix au Mali.
Pour Eloundou Lazare, représentant de l’Unesco en fin de mission, l’objectif de ce programme est d’apporter un paradis aux hommes.

Le PNCP est pensé en réponse à une série de crises qui ont ébranlé l’équilibre politique, sociétal, institutionnel et sécuritaire du Mali. Depuis 2012, le pays a ouvert le chantier de reconstruction et de consolidation de la paix. Cela s’est traduit non seulement par la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation en 2015, mais également par les interventions du gouvernement pour permettre la cohésion sociale et la relance économique.

Hawa Sy

Du 06 Octobre 2016