Partager

Après la pluie le beau temps ? C’est du moins ce que tous les Maliens espèrent aujourd’hui par rapport à l’ambiance au sein des Aigles du Mali. Les frustrations, les discriminations, les incompatibilités d’humeur, les nombreux cas d’indiscipline avaient fini par polluer l’atmosphère au sein d’un groupe qui n’a plus fait preuve de sérénité depuis la cinglante défaite (1-4) contre le Maroc en demi-finale de la Can « Tunisie 2004 ». Apparemment, le calme est revenu dans la maison.

Les responsables fédéraux et du département des Sports ont écouté les doléances des joueurs. Ceux-ci ont aussi mis de l’eau dans leur vin. Et chacun se dit prêt aujourd’hui à faire table rase des contentieux, à assumer son devoir et à faire face à la cause nationale : se qualifier à la Can « Egypte 2006 ». C’est ainsi que les joueurs qui boudaient la sélection nationale des seniors, pour une raison ou une autre, sont aujourd’hui prêts à défendre les couleurs nationales.

Peu de gens sont maintenant surpris de voir le nom de Mamadou Bagayoko, Sammy Traoré, Mahamadou Sidibé, Ibrahim Thiam, Souleymane Diamouténé et surtout Bassala Touré parmi les 19 joueurs appelés par Pierre Lechantre pour disputer le match Mali-Togo de ce dimanche. Une rencontre prévue au Stade du 26 mars le 27 mars prochain. Un match capital car une victoire est impérative pour remonter le moral de la troupe de Lechantre.

Ces joueurs font donc leur grand retour après avoir boudé ou exclu de l’effectif des Aigles. On sait par exemple que Koké (Bassala Touré) Diamouténé et Thiam n’avaient plus porté le maillot national depuis la Can 2004. Et Mamadou Bagayoko avait été exclu du groupe par Henri Stambouli à la veille de la même compétition. Quant à Maha, il avait été écarté par Capi après son match catastrophique contre le Sénégal.

Un signe d’espoir

Longtemps espérés et attendus, ses retours suscitent beaucoup d’espoir au niveau du public sportif. Parce que tout le monde s’accorde sur les qualités de ces revenants actuellement titulaires indiscutables dans leurs clubs. Il est évident que la sélection a aujourd’hui besoin d’un attaquant baroudeur comme le Canari Mamadou Bagayoko aux côtés du renard Frédéric Oumar Kanouté.

Tout comme on a besoin d’un poumon d’acier tel Bassala pour mieux structurer le milieu et en faire une vraie rampe de lancement des attaquants véloces dont nous disposons maintenant. Le retour de Thiam et de Sammy est également une garantie nécessaire à l’indispensable solidité défensive. Surtout que Fousseyni Diawara et Cédric Kanté épousent une forme satisfaisante pour occuper les couloirs.

Par rapport à ce Mali-Togo, certaines absences ne vont pas passer inaperçues. Il s’agit de celles de Djimi Traoré (Liverpool) et de Ténéman N’Diaye (Al Wahda, Emirats Arabes Unis). Sans compter que la réintégration des cadres frondeurs a changé la donne en défaveur des joueurs « locaux » comme Janvier Abouta, Boubacar Sidiki Koné (capitaine victorieux du Tournoi des quatre nations de l’UFOA à Bamako), Mallal N’Diaye…

L’envol attendu à Bamako

Maintenant que les contentieux sont vidés, on espère que les Aigles pourront enfin prendre leur véritable envol dans ces éliminatoires. Surtout que les joueurs se disent comblés par l’amélioration des conditions de travail et des relations humaines, bref de la prise en charge de leurs doléances.

« Nous sommes très contents des changements qui ont eu lieu dans la perspective de la phase retour des éliminatoires Can/Mondial 2006. Maintenant, la balle est dans le camp des joueurs. Et si tout le monde éprouve la même envie en venant à l’équipe nationale, il n’y a pas de raison que nous échouons« , reconnaît Soumaïla Coulibaly.

Ayant exigé et obtenu les changements qu’ils voulaient, les joueurs ne bénéficieront plus d’aucune circonstance atténuante dans le jugement de leurs prestations. A eux de comprendre cela en faisant preuve d’engagement, de responsabilité et de patriotisme. Il leur faut littéralement mouiller le maillot voire se transcender pour se qualifier et prouver ainsi qu’ils avaient raison d’exiger les changements effectués. Ils ont le devoir de convaincre que ce n’était pas que de « caprice de stars« .

Moussa Bolly

23 Mars 2005

LISTES DES 19 JOUEURS DU MALI-TOGO

Gardiens : Mahamadou Sidibé, Fousseyni Tangara et Cheick Oumar Bathily

Défenseurs : Cédric Kanté, Adama Coulibaly, Fousseyni Diawara, Souleymane Diamouténé, Sammy Traoré, et Ibrahim Thiam.

Milieux : Mahamadou Diarra, Soumaïla Coulibaly, Mohamed Lamine Sissoko, Seydou Kéita et Djibril Sidibé.

Attaquants : Frédéric Kanouté, Bassala Touré, Mamadou Bagayoko, Mamadou Diallo et Dramane Coulibaly.