Partager

Trois roquettes ont été tirées mercredi dans la ville de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, sans avoir fait de victime, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

Selon la direction de l’information et des relations publiques des armées du Mali (DIRPA), « des suspects ont été interpellés et mis à la disposition des enquêteurs ».

Le nombre de suspects et leur identité n’ont pas été précisés par la DIRPA.

Ces tirs de roquettes interviennent après l’arrestation lundi par les forces armées maliennes de Aliou Mahamar Touré, l’ex- commissaire islamique du Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).

Le MUJAO, un groupe terroriste allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a occupé Gao de mars 2012 à janvier 2013 ainsi que d’autres localités du nord du Mali.

Les groupes terroristes ont été chassés en partie lors de la reconquête des trois régions du nord du Mali, à savoir Gao, Tombouctou et Kidal.

Xinhua, le 26 Décembre 2013