Partager

Dimanche prochain, 22 juin 2008, nos Aigles accueilleront au Stade du 26 Mars, leurs homologues les Crocodiles du Soudan. Ce match entre dans le cadre de la quatrième et dernière journée de la phase-aller des éliminatoires combinées CAN/Coupe du monde 2010.

Cette rencontre, que les Aigles préparent activement au Centre sportif de Kabala, sera un match de revanche pour les poulains du sélectionneur national, Stephen Keshi. Surtout quand on sait qu’ils ont été battus, samedi dernier, à Khartoum par les Crocodiles du Nil par trois buts à deux. Au cours de cette troisième journée, les protégés de Keshi étaient méconnaissables. Erreurs défensives, incohérences dans le jeu, manque de vivacité et d’engagement, voilà qui justifie cette défaite en terre soudanaise.

Le coach Keshi est conscient de ces réalités. «On n’a pas joué comme face au Congo ou encore à la deuxième mi-temps contre le Tchad. On a encore beaucoup de travail à faire. Dès notre retour, on doit se mettre au travail. Je suis déçu, mais je garde encore beaucoup d’espoir pour le match retour », avait déclaré Keshi sur les antennes de la Radio nationale, juste après le match Soudan Mali.

Keshi qui a bien démarré ces éliminatoires avec à la clé deux victoires (contre le Congo 4-2 et contre le Tchad 2-1) ne doit pas s’arrêter en si bon chemin.

Les joueurs doivent prendre conscience, se ressaisir pour renverser la vapeur le dimanche prochain au Stade du 26 Mars. Ce match est très stratégique, car en cas de défaite, le Mali se fera rattraper par les Soudanais. Les Aigles n’ont donc pas droit à l’erreur. Le faux-pas est interdit. Le capitaine Djilla et ses coéquipiers doivent prouver aux Soudanais que le cap de Kartoum n’était qu’un faux-pas et que l’histoire n’est pas une répétition d’actes et de faits.

Le combat n’est donc pas terminé pour les poulains de Keshi.

Ceux-ci ne doivent pas baisser les bras, car « qui perd une bataille, n’a pas encore perdu la guerre ». Nous espérons que Stephen Keshi, qui est d’ailleurs à pied d’œuvre à Kabala, pourra outiller ses poulains afin qu’ils viennent à bout de ces Crocodiles soudanais qui, à coup sûr, chercheront, à défaut d’une victoire, un nul ici à Bamako. Par ailleurs, il est à noter que jeudi prochain à partir de 9h 45mn à Kabala, Keshi fera aux hommes et femmes des médias le point sur les stratégies mises en place pour obtenir une victoire face au Soudan.


Bruno Loma

17 Juin 2008