Partager

Au cœur des zones sujettes aux litiges fonciers, les Commissions foncières (Cofo) jouent un rôle incontournable dans la quête d’une résolution pacifique. Leur impact transcende les simples querelles territoriales pour embrasser la stabilité sociale.

Ainsi, conscient du rôle crucial de ces organes, le Programme jeunesse et stabilisation (Projes) a pris l’initiative de renforcer leurs capacités opérationnelles. En dotant les commissions foncières des équipements adéquats, le Projes vise à optimiser leur efficacité dans la réalisation de leurs missions. L’investissement dans ces ressources matérielles est donc bien plus qu’une simple mesure logistique ; il s’agit d’un engagement envers la construction d’une paix durable et d’une communauté plus unie.


Présidée par le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de la Région de San, Seydou Bagayoko, la cérémonie de remise de matériels aux 24 Commissions foncières des deux Régions a eu lieu le mercredi 29 novembre dans l’enceinte de la Maison des jeunes de San. C’était en présence du coordonnateur régional du Projes, Mohamed Adama Sidibé, du représentant du Cabinet d’assistance au développement des petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries (CADP), Djibril Tessougué, des maires, des préfets des cercles et sous-préfets des communes bénéficiaires.


Lors de cette cérémonie, chaque Commission foncière a reçu des équipements conformément à son plan d’action de renforcement à savoir : une moto et des accessoires, un ordinateur portable, une imprimante, deux téléphones portables, des chaises, des tables de réunion, une armoire métallique, un kit solaire, un GPS, un mètre ruban, etc.
Le représentant des Commissions foncières a partagé la joie palpable et la profonde reconnaissance ressenties par les bénéficiaires envers le Projes. Pour Mamadou Sougoulé, ces équipements représentent bien plus qu’une simple contribution, ils sont perçus comme un soulagement concret, venant alléger le fardeau qui pesait sur leurs épaules. «Nous n’aurions jamais imaginé recevoir un jour ces équipements qui faciliteront l’accomplissement de nos missions, nous permettant ainsi d’exercer notre rôle de manière plus efficace et sereine», a-t-il témoigné, avant d’exprimer des vœux de stabilité pour le pays.


Selon le représentant du CADP, les conflits fonciers ont toujours été une préoccupation majeure au Mali et les Régions de Ségou et San ne font pas exception. Ces conflits se sont exacerbés avec, entre autres, «la pression démographique et les effets du changement climatique», a expliqué Djibril Tessougué. C’est dans cette optique que le Projes a entrepris de contribuer à l’amélioration de la cohésion sociale dans les Régions de Ségou et San. De l’avis du représentant du CADP, la théorie de changement repose sur l’idée que le renforcement des espaces de dialogue tels que les Cofo, ainsi que le financement et la mise en œuvre des plans d’action des activités identifiées par ces Cofo, permettraient une meilleure gestion des conflits et renforceraient la cohésion sociale.


Rappelant que dans le cadre de la mise en œuvre du volet relatif à la cohésion sociale et la régulation des conflits locaux, le CADP a été mandaté par le Projes en qualité d’Opérateur de mise en œuvre (OME) de cette initiative, Djibril Tessougué a indiqué que le Cabinet a identifié 24 Cofo, composées de 8 tandems dont chacun est constitué d’une commission communale et de deux commissions villageoises. Les responsabilités du cabinet incluent le choix, la formation, l’équipement et l’accompagnement des Cofo dans le cadre de leurs missions liées à la gestion des conflits fonciers, sur une période de 8 mois.


D’après le coordonnateur régional du Projes, cette initiative est en phase avec la politique de l’État axée sur la promotion de la stabilité par le biais de la culture, l’amélioration des conditions de vie des populations et la gestion des conflits, notamment ceux liés au foncier. «Elle s’appuie sur les résultats d’une étude commanditée par le Projes en décembre 2020 qui a mis en exergue la nécessité de renforcer les Cofo pour la gestion du foncier à travers le droit coutumier», a souligné  Mohamed Adama Sidibé. Il a également annoncé que le Projes, en collaboration avec ses partenaires, procédera très prochainement à la réception provisoire d’une cinquantaine d’infrastructures, dont 27 dédiées exclusivement à la région de San.


Quant au conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de la Région de San, il a indiqué que cette cérémonie est d’une importance capitale pour «nos communautés, car ces matériels permettront non seulement de renforcer la fonctionnalité des Cofo mais, aussi de renforcer leur légitimité». Seydou Bagayoko a salué l’Union européenne et la Coopération allemande à travers notamment le Programme jeunesse et stabilisation pour leurs contributions remarquables en faveur de la stabilisation et du retour définitif de la paix dans notre pays.

Mamadou SY

Source: L’Essor