Partager

Lors du dépouillement des dossiers pour le concours des auditeurs de justice de l’ordre judiciaire, 39 faux diplômes ont été recensés et 692 faux diplômes pour le concours de recrutement des fonctionnaires du cadre de la surveillance et de l’éducation surveillée.

Le ministre de la Justice et des droits de l’Homme, Garde des Sceaux a révélé l’information dans le communiqué du Conseil des ministres rendu public mercredi dernier. Le ministre qui a fait le point sur le processus de recrutement de 100 auditeurs de justice et de 150 fonctionnaires du cadre de la surveillance et de l’éducation surveillée, a précisé que ces dossiers seront transmis au procureur de la République. 

La Justice est confrontée à de nombreux défis à la fois matériels, financiers et humains. Pour y faire face, la loi d’orientation et de programmation du secteur de la justice( LOPJ) prévoit un accroissement continu des moyens matériels, financiers et humains sur la période 2020-2024, a rappelé le ministre de la Justice. Pour la mise en œuvre de cette loi, un concours de recrutement de 100 auditeurs de justice et de 150 fonctionnaires du cadre de la surveillance et de l’éducation surveillée a été ouvert.

Selon le ministre Mahamadou Kassogué, les commissions d’enregistrement et de dépouillement mises en place à cet effet ont reçu 4201 dossiers pour le concours des fonctionnaires du cadre de la surveillance et de l’éducation surveillée. Pour le concours des auditeurs de justice 8 074 dossiers dont 5 387 pour l’ordre judiciaire et 2 687 pour l’ordre administratif. Ainsi que pour le recrutement sur titre 55 dossiers de docteurs en droit.

Le ministre de la Justice a énoncé que les recrutements permettront de combler, en partie, le déficit de magistrats et de fonctionnaires du cadre de la surveillance et de l’éducation surveillée et d’améliorer la gouvernance au sein de la justice et l’accessibilité de la justice pour tous.

Source: L’Essor