Partager

Le Premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maïga, a reçu, hier au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, l’ambassadeur de la République islamique de Mauritanie au Mali, Ahmedou Ould Ahmedou.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur le renforcement de la coopération bilatérale. À la fin de l’entretien, le diplomate mauritanien a annoncé la tenue prochaine de la réunion de la Grande commission mixte de coopération Mali-Mauritanie courant premier trimestre de 2023 à Nouakchott en Mauritanie. Cet important événement, a-t-il précisé, sera placé sous la présidence des Premiers ministres des deux pays. Ahmedou Ould Ahmedou a, par ailleurs, réaffirmé le soutien de son pays à la Transition en cours au Mali.

Auparavant, le chef du gouvernement par intérim avait reçu une délégation de l’Association malienne des anciens fonctionnaires internationaux des Nations unies, conduite par son président, Bah Keïta. Les responsables de cette association étaient venus présenter au Premier ministre par intérim, leur organisation «apolitique».

D’après eux, elle a pour mission, non seulement, de valoriser les idéaux des Nations unies, mais aussi de permettre à ses membres de pouvoir apporter leur contribution au développement du Mali de par leurs expériences. «Nous sommes un bureau de consultants mais qui ne demande pas un sou au gouvernement. Notre objectif est de faire en sorte que nous puissions apporter toute expertise pour que le Mali soit encore devant et rayonnant», a expliqué le président de l’Association malienne des anciens fonctionnaires internationaux des Nations unies.

Bah Keïta dira que les échanges avec le chef du gouvernement par intérim ont été très fructueux. «Il a bien reçu notre demande et a également demandé à ce que nous puissions, par rapport aux domaines prioritaires que nous avons identifiés, apporter toute notre expertise», a-t-il confié aux journalistes.

Ajoutant que le colonel Abdoulaye Maïga a aussi demandé à la délégation de mettre à la disposition des différents départements ministériels, le répertoire des anciens fonctionnaires internationaux retraités du Mali. Mais aussi de prendre contact avec ceux-ci afin de pouvoir travailler ensemble pour l’émergence de notre pays.

Source: L’Essor