Partager

Une mission de supervision des réalisations du Projet Inclusif des filières agricoles, conduite par le ministre du Développement rural, Modibo Keïta, a inspecté certaines réalisations dudit Projet, du 3 au 4 juin, dans certaines localités de la Région de Mopti où le Projet intervient depuis deux ans

Accompagnée du gouverneur de la région, le colonel-major Abbas Dembélé, du maire de Mopti, Issa Kansaye, la délégation a visité l’unité de décorticage de riz de l’entreprise «Planète Distribution», le matériel agricole subventionné de l’Office riz Mopti (ORM) dans la cour de cette structure à Sévaré et la laiterie de Sio, dans la Commune rurale de Soufouroulaye. 

La visite a concerné essentiellement deux filières qui ont bénéficié de l’appui technique et financier du projet Inclusif : l’Union des fermes de production laitière de Sio et l’entreprise «Planète Distribution». La laitière de Sio regroupe neuf coopératives de producteurs de lait, dont 72 hommes, 284 jeunes et 223 femmes, a expliqué l’assistant de l’Union. Abdoulaye Arama a souligné que le Projet a permis de développer un partenariat productif public-privé à travers un accord tripartite avec six coopératives pour la fourniture de 119.920 litres de lait par an. 

Quant à «Planète Distribution», elle a bénéficié d’un appui financier pour l’extension de son unité de décorticage du riz, la construction de magasins et plus d’une vingtaine de motopompes allouées aux producteurs de riz dans les plaines, a énuméré son président directeur général. «Nous sommes confrontés à un problème de liquidité pour le transport des stocks dans les autres régions du pays, nous vous prions de bien vouloir nous aider à trouver des alternatives», a plaidé Ousmane Allaye Cissé. 

Des bénéficiaires ont témoigné avoir reçu du matériel de travail, de l’assistance technique et financière pour booster leurs activités. «En effet, ce partenariat producteurs et transformateurs nous a permis de bien mener nos activités génératrices de revenus et d’assurer notre autonomie», ont-ils confirmé.

Abondant dans le même sens, le directeur du Projet Inclusif trouve que le projet atteints des résultats encourageants, comme le financement de cinq partenariats, la contractualisation entre 58 petites et moyennes entreprises agricoles et les organisations de producteurs. Dramane Sidibé a ajouté que l’initiative qui touche plus de 25.000 producteurs des filières maïs, riz, sésame, karité, mangue, etc., promeut la bancarisation de 440.000 petits producteurs et de 360 organisations professionnelles agricoles. Selon lui, le projet vise également la mobilisation de 5 milliards de Fcfa d’épargne auprès de petits déposants et d’un portefeuille de crédit rural d’au moins 20 milliards de Fcfa. Il œuvre aussi pour le renforcement des capacités de 36.000 petits producteurs à travers des partenariats productifs avec le secteur privé, l’augmentation des revenus d’au moins 22.000 petits producteurs et de 4.500 entreprises de jeunes ruraux dans les filières agricoles. 

Tel est l’objectif visé par le Projet Inclusif qui aide les organisations paysannes en leur donnant des produits innovants, en facilitant leur accès au crédit à court ou à long terme pour l’achat des intrants agricoles, des équipements afin d’investir dans leurs activités, a souligné le ministre en charge du Développement rural. Modibo Keïta a félicité le PDG Ousmane Allaye Cissé, pour l’installation d’une usine ultra-moderne dont les essais sont en cours. Cette unité produit 4 catégories de riz, 3 types de riz brisure et un type de riz long. Elle fabrique aussi ses emballages dédiés à son nom. «Je suis comblé de joie et très satisfait des résultats du Projet Inclusif qui sont en phase avec ses activités et ses orientations. Je suis ému par la détermination et tout le travail abattu par le PDG Ousmane Allaye Cissé pour que notre pays puisse assurer son autosuffisance alimentaire», a déclaré le ministre Keïta, à la fin de la visite. 

Le Projet Inclusif, une initiative de l’État malien et de ses partenaires (Fida, Danemark et Canada), promeut une transformation durable des filières agricoles en améliorant l’inclusion financière et le partenariat économique entre les groupes démunis, les femmes et les jeunes, les Petites et moyennes entreprises agricoles et agro-alimentaires. Il intervient depuis plus deux ans et demi dans la Région de Mopti. Axé sur le développement de partenariat productif, il accompagne les groupes de femmes, les jeunes entrepreneurs et les personnes en situation d’handicaps, a-t-il précisé. Le projet Inclusif couvre les Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. La durée du projet est de 6 ans pour un coût total de 58 milliards de Fcfa. 

 Envoyé spécial 

Yacouba TRAORÉ

Source: L’Essor