Partager

Le corps sans vie d’un déficient mental a été retrouvé, mardi matin, dans l’avenue de L’yser au côte sud de l’ambassade de France au Mali. La quarantaine étendue d’années, la victime était à moins d’une dizaine de mètres de la voie principale, gisant dans un bain de sang. Ses vieux haillons étaient emectés de sang pendant que sa gorge est atrocement tranchée.

La découverte macabre a été signalée aux policiers en début de matinée aux environs de 09 heures. Et c’est un riverain qui a signalé la présence de la dépouille au flanc du mur du jardin des herboristes qui fait face à l’hôtel Libye. D’après les premières informations, la mort remontait à une demi-journée avant sa découverte soit entre 01 heures et 02 heures du matin.

Le constat fait part d’une partie de son œsophage emportée par son bourreau qui l’aurait fait à coup de couteau. Gendarmes, sapeurs-pompiers et policiers se sont rendus sur les lieux afin de récupérer le corps et effectuer les constatations nécessaires à l’enquête et notamment à la détermination de l’identité de la victime qui n’avait aucune pièce pouvant le faire identifier.

Selon les policiers chargés de l’enquête, il pourrait s’agir d’un crime rituel. Le corps sans vie a été acheminé à la morgue de l’hôpital Gabriel Touré. Deuxième du genre, cette découverte macabre intervient en moins d’une semaine de celle retrouvée au niveau du pyramide du souvenir. Une enquête est ouverte par la police pour déterminer le mobile du crime…


T. CAMARA

SOURCE : ESSOR