Partager

Après l’incident malheureux du mercredi 21 juillet 2021 à Lafiabougou, en Commune IV du district de Bamako où un jeune homme a perdu la vie, la hiérarchie policière rappelle la proscription des courses poursuites lors des contrôles routiers de la police.

C’est la teneur d’une note de service en date de ce vendredi 23 juillet, signé du contrôleur général de police, Souleymane Traoré, directeur général de la police. « Suite au grave incident du mercredi soir, 22 juillet 2021, qui a entraîné mort d’homme, je rappelle que toute course-poursuite est proscrite lors d’un contrôle routier, ou d’identité », note le document administratif.

« Cette règle ne suppose aucune dérogation. Conformément à la procédure, il est demandé aux fonctionnaires de police de relever la plaque d’immatriculation du contrevenant afin de pouvoir entamer des poursuites à son encontre », précise la missive. Tout manquement à la présente directive sera sévèrement sanctionné, conclut la note.

Dans la nuit du mercredi aux environs de 23 heures, une course poursuite des policiers après un véhicule non immatriculé a tourné au drame. Des échauffourées ont éclaté entre une équipe de patrouille de la brigade anti criminalité (BAC) et des jeunes du secteur à la suite desquelles il y’a eu un mort et au moins cinq blessés graves.

T. CAMARA

Source: L’Essor