Partager

Arrivé dimanche 17 janvier 2021 dans la capitale malienne (Bamako), le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU (Organisation des Nations Unies), Jean-Pierre LACROIX, a eu un entretien avec le premier ministre malien, Moctar Ouane, hier, lundi 18 janvier 2021 à la Primature sise à la cité administrative de Bamako. Les deux personnalités ont évoqué les questions d’intérêt commun. Lacroix a réaffirmé à Moctar Ouane que les Nations Unies seraient aux côtés du Gouvernement malien pour l’aider à mettre en œuvre les priorités de la Transition que sont notamment les réformes politiques et l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes. Cette visite de Jean-Pierre Lacroix se tient quelques jours après les attaques qui ont coûté la vie à cinq Casques bleus, les 13 et 15 janvier derniers, dans la Région de Tombouctou et dans le cercle de Tessalit (Région de Kidal).

Atterri sur le tarmac de l’aéroport International Modibo Keïta de Bamako-Sénou, le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre LACROIX, a été accueilli par Dr. Madou DIALLO, le Directeur des Organisations Internationales du Ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Mahamat Saleh ANNADIF.  Le deuxième jour (lundi 18 janvier 2021) du déplacement officiel du Secrétaire général adjoint de l’ONU au Mali a démarré par une visite de courtoisie au Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeïni MOULAYE. Jean-Pierre LACROIX et Mahamat Saleh ANNADIF ont ensuite visité le nouveau Quartier général de la Force du G5 Sahel à Bamako, construit par la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) sur financement de l’Union Européenne. Reçus par le Commandant du G5, le Général nigérien Oumarou NAMATA GAZAMA, ils ont pu échanger sur la situation sécuritaire dans la région ainsi que sur la collaboration avec la Mission de paix des Nations Unies au Mali. Selon le Général NAMATA : « la MINUSMA est un partenaire privilégié de la Force conjointe. Nous avons trois domaines particuliers de coopération : coopération opérationnelle, le cadre de conformité et le soutien additionnel. La MINUSMA se trouve au cœur de l’avenir de la Force conjointe et dans tous ces domaines, nous sommes entièrement satisfaits de cette coopération ». Durant la journée d’hier, Jean-Pierre Lacroix a rencontré aussi le premier ministre du Mali, Moctar Ouane à la primature sise à la cité administrative de Bamako. « Les priorités de la transition pour mener à bien les grandes réformes, notamment institutionnelles, la préparation des élections, la mise en œuvre de progrès additionnels dans l’application de l’Accord pour la Paix et les efforts intensifiés pour ce qui concerne la situation dans le Centre… », tels étaient, selon le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, quelques-uns des points inscrits à l’ordre du jour de son entretien avec le Premier Ministre du Mali, Moctar OUANE, en présence de Mahamat Saleh ANNADIF, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, le 18 janvier 2021. « Les Nations Unies et la MINUSMA seraient aux côtés du Gouvernement malien pour l’aider à mettre en œuvre ses priorités », a réaffirmé LACROIX au Premier Ministre malien, devant lequel il a également voulu, a-t-il dit : « exprimer ma solidarité et mon amitié avec mes collègues des Nations Unies et de la MINUSMA en particulier, qui ont, comme vous le savez, payé un prix très lourd encore récemment… ». En outre, Lacroix a salué la coopération entre les forces armées maliennes et les forces partenaires (Minusma, Barkhane et le G5-Sahel). Cette visite de Jean-Pierre-Lacroix se tient quelques jours après les attaques qui ont coûté la vie à cinq Casques bleus, les 13 et 15 janvier derniers, dans la Région de Tombouctou et dans le cercle de Tessalit (Région de Kidal). Ladite visite au Mali intervient également après celle de la délégation de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) les 11 et 12 janvier 2021 pour évaluer la transition en cours. Selon la Minusma, Lacroix fera des rencontres durant son séjour avec la société civile malienne, les acteurs du processus de paix. Il fera également des visites de  terrain pour rencontrer le personnel de la Minusma.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain