Partager

Du 18 au 24 décembre 2023, se tient à Moscou en Russie un séminaire de haut niveau sur le partage des savoirs sur la gouvernance électronique. Le Mali est représenté à cette activité intitulé «La formation de la semaine de partage des savoirs en gouvernance électronique», par le secrétaire général du ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’Administration (MCENMA), Alkaïdi Amar Touré.

Selon le département, dans une note d’information, la rencontre est une initiative du Centre des études africaines de la Russie en collaboration avec l’Université des études économiques de Moscou. L’ouverture des travaux a été présidée par le ministre en charge de l’Économie numérique, de la Communication et des Médias de la Russie, Oleg Kachanov. La co-présidence était assurée par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique des Comores, Souef  Kamaldini.

Le document signale que la conférence a également été marquée par la participation du chef du secteur innovation et technologie de la Commission économique des Nations-unies pour l’Afrique (CEA), Moctar Seck. Ainsi, la rencontre regroupe plus de 45 participants venant tous d’Afrique. Elle a pour objectif principal de partager l’expérience de la Russie en matière de gouvernance numérique. Mais aussi d’explorer des pistes de collaboration entre Moscou et les pays africains en vue d’amplifier les questions de digitalisation et de dématérialisation des services publics de l’Afrique. Le séminaire a aussi été une opportunité de partager les expériences du continent en matière de digitalisation et du numérique.

 Au cours de la semaine, plusieurs modules ont été partagés touchant principalement les domaines du cadre réglementaire de la gouvernance électronique, des solutions technologiques de pointe, des services électroniques axés sur les citoyens, de la cybersécurité des données et des infrastructures gouvernementales. S’y ajoutent la gestion des villes intelligentes, la digitalisation de l’administration publique, la gouvernance électronique dans le paysage africain… La note ajoute que l’événement a permis aux participants d’interagir avec les responsables des ministères concernés et des entreprises impliquées activement dans le développement et la mise en œuvre de solutions de gouvernance électronique.

Les conclusions et les recommandations attendues de la rencontre permettront à la Russie et à l’Afrique de tracer des pistes de partenariat et de collaboration dans le domaine de la gouvernance électronique.  Le constat majeur est que la Russie s’est engagée à prendre en main son destin sur le plan numérique en concevant et en mettant en œuvre ses propres outils dans ce domaine. De l’analyse du secrétaire général du MCENMA, l’Afrique doit suivre la même voie « si nous voulons assurer notre souveraineté numérique ».


L’apport de la Russie dans ce partenariat doit surtout être axé sur le transfert de compétences par la formation, la délocalisation de certaines entreprises russes dans le domaine du numérique, la mise à disposition de pièces de rechange pour accompagner les jeunes startups africaines dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant, a souligné Alkaïdi Amar Touré. Toute chose qui permettra à la jeunesse africaine d’améliorer leur conception de manière à devenir compétitive sur les marchés régionaux et internationaux.

Aboubacar TRAORE

Source: L’Essor