Partager

À travers une audience qu’il a accordée au nouveau gouverneur de Kidal, le général Alhadji Gamou, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a donné des orientations pour le retour définitif de l’administration et les services sociaux de base dans cette région.

Cette entrevue a eu lieu le vendredi dernier au palais de Koulouba en présence du ministre d’état, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga.

La question de Kidal était essentiellement au cœur des échanges entre les deux personnalités. C’est-à-dire, la sécurité dans cette région, le retour de l’administration, particulièrement des services sociaux de base. Tout comme dans les autres régions qui ont souffert ces dernières années à cause de l’insécurité, le chef d’état a mis l’accent sur la quiétude des populations de la localité. Cela, après la prise des camps militaires suite au retrait de la Minusma. Au terme de l’audience, l’hôte du jour a manifesté sa satisfaction tout en remerciant le colonel Assimi Goïta pour la confiance placée en lui pour cette mission. Il confiera que le président de la Transition lui a donné des conseils et orientations.


« Dans les semaines à venir, dès que je m’installe, InchAllah, dans l’intérêt général de la population de Kidal, je ferai venir tous les services sociaux de base. Cela, afin que cette population, qui a été trop fatiguée par l’insécurité de tout genre, revienne dans sa région », a promis le général Gamou, ajoutant que Kidal doit être une région normale comme toutes les autres au Mali.  Pour le ministre en charge de l’Administration territoriale, les compétences, les talents personnels et la connaissance du milieu du général Gamou sont autant d’arguments qui permettront à l’état d’amorcer et de rendre effectif le retour de l’administration ainsi que les services sociaux de base.


« Cette mission est confiée aux autorités de la Transition depuis les concertations de septembre 2020, réitérée dans les différents plans d’action du gouvernement, surtout lors des Assises nationales de la refondation », a rappelé le ministre Maïga, expliquant  que le retour de l’administration concerne toutes les zones affectées par l’insécurité. Selon lui, des échanges sont réguliers avec  les autres gouverneurs des zones affectées par l’insécurité. « Il faut que les populations puissent profiter de tous les bénéfices de l’état et des services publics », a-t-il souligné. Le colonel Abdoulaye Maïga insistera que le retour de l’administration et des services sociaux de base dans des zones affectées par l’insécurité sera pérennisé.

Pour  le Porte-parole du gouvernement insistera il doit être mis fin au particularisme de la Région de Kidal. Il en va de l’intérêt des populations elles-mêmes qui ont été prises en otage pendant très longtemps par des terroristes et des bandits de tout acabit. «Nous pouvons espérer très fortement que Kidal sera comme toutes les autres régions du Mali. C’est cela la vision du chef de l’état», a expliqué le colonel Abdoulaye Maïga, concluant qu’il est important que la population de Kidal soit libre et sécurisée comme toutes les populations des autres régions de notre pays.

Oumar DIAKITE

Source: L’Essor