Partager

Mme Brigitte Girardin, ministre déléguée à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, se rendra à Bamako aujourd’hui le 15 décembre 2006.

Elle clôturera, avec M. Oumar Dicko, ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, la 7e session du Comité mixte annuel franco-malien sur les migrations au sein duquel sont abordées les principales questions concernant l’intégration des Maliens vivant en France, la circulation des personnes et le co-développement. Mme Girardin sera ensuite reçue par le président de la République du Mali, M. Amadou Toumani Touré.

La ministre déléguée procédera également avec Moctar Ouane, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, à la signature de deux conventions entre la France et le Mali: l’une, d’aide budgétaire globale pluriannuelle de 22 millions d’euros en faveur du gouvernement malien pour la période 2006-2008, l’autre, d’aide exceptionnelle de 1,5 million d’euros pour appuyer le développement des régions du Nord Mali.

Le 18 juillet dernier, la France avait salué la signature, quelques jours plus tôt, de « l’accord d’Alger pour la restauration de la paix, de la sécurité et du développement dans la région de Kidal », qui, grâce au dialogue, apportait un dénouement à la crise ayant affecté cette région.
La France se déclarait, à cette occasion, prête à renforcer ses actions de coopération, au bénéfice de toutes les populations du Nord.

La contribution française de 1,5 million d’euros est un témoignage concret de cette disponibilité de la France pour accompagner les efforts du chef de l’Etat et du gouvernement malien en faveur de la stabilité, de la sécurité et du développement durable du Nord du Mali.

Cette aide, conforme aux priorités du document-cadre de partenariat, qui fixe les orientations principales de la coopération franco-malienne pour les cinq années à venir, sera affectée progressivement selon le calendrier de mise en oeuvre des dispositions du chapitre Il de l’accord d’Alger relatives au développement économique, social et culturel des régions du Nord.

La France poursuivra parallèlement son action d’accompagnement des mesures destinées à garantir la sécurité des frontières et l’intégrité territoriale du Mali, notamment au sein des unités méharistes de la garde nationale, des unités de gendarmerie et de l’aviation légère d’observation.

15 décembre 2006.