Partager

Ils étaient plus d’un millier de jeunes dont une trentaine (filles et
garçons) venus de la France à se retrouver à l’occasion du lancement de la caravane de la jeunesse franco-malienne sur l’immigration, le co-développement, l’accueil et l’orientation des jeunes de l’immigration.

Pendant trois semaines, les caravaniers maliens et français sillonneront les zones de très forte immigration pour s’entretenir avec les populations du pays profond afin de les sensibiliser sur les problèmes et difficultés que rencontrent leurs frères et sœurs immigrés au nord.

Les caravaniers mettront également à profit les vingt et un jours pour échanger sur la problématique de l’amélioration des conditions d’accueil, d’orientation des jeunes Franco-maliens en séjour au Mali et surtout, d’amener les jeunes à discuter des sujets de co-développement.

Selon le représentant du maire du district, cette initiative de la Conjedev est à saluer et ne surprend guère. A preuve, a-t-il ajouté, de la création en 1997 à nos jours, ses membres se sont investis sur les chantiers.

Le président de la Conjedev, le représentant de l’ambassade de France au Mali, la présidente de l’association « Ben-kadi » en France, Mme Sissoko Bintou Demba, se sont félicité de l’organisation de la caravane.

Il y a dix ans, les gouvernements du Mali et de la France ont jeté les bases de l’harmonisation de leur politique en matière d’immigration pour une meilleure insertion sociale, professionnelle et culturelle des Maliens vivant en France.

A. S.

08 août 2005