Partager

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a reçu en audience jeudi à Koulouba, le secrétaire d’État à la Sécurité intérieure du Royaume d’Espagne, Antonio Camacho Vizcanio.

La délégation espagnole, forte de huit membres, s’est entretenue avec le chef de l’État de questions relatives à l’immigration clandestine et à la coopération bilatérale.

Le ministre secrétaire d’État espagnol a constaté que le Mali et l’Espagne partageaient les mêmes approches et la même analyse du phénomène de la migration. Antonio Camacho Vizcanio rappellera qu’il s’agit pour Maliens et Espagnols d’ouvrir de nouvelles voies de coopération afin de faire face aux risques qui menacent le monde entier.

Il a assuré que son pays allait s’investir dans d’autres secteurs de développement afin que le flux migratoire soit maîtrisé à la racine. Les causes du phénomène de l’immigration clandestine doivent faire l’objet d’études approfondies, a jugé le chef de la délégation espagnole.

De la présidence de la République, la délégation s’est rendue au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale où elle a eu une brève séance de travail. Les entretiens entre le ministre Moctar Ouane et Antonio Camacho Vizcanio ont porté sur la maîtrise de l’immigration. Les visiteurs ont souhaité l’ouverture d’une ambassade du Mali à Madrid.

Ce qui, à leurs yeux, constituerait un facteur déterminant de consolidation des rapports de coopération entre les deux pays.
La délégation s’est ensuite rendue au ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile pour y signer un accord de coopération technique. Le Mali et l’Espagne soucieux de la récurrence et de l’ampleur des catastrophes naturelles vont s’attacher à prévenir et gérer d’éventuels risques et catastrophes.

Cet accord prévoit la formation de cadres de la protection civile, l’information et la documentation, le renforcement des capacités en matière de maintenance des équipements et le financement.
Les documents ont été signés par le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Sadio Gassama et son homologue espagnol Antonio Camacho Vizcanio.

Avant de quitter notre pays quelques heures plus tard, la délégation espagnole a remis vendredi douze ordinateurs, six scanners, un serveur, dix rétroprojecteurs, deux motos et quatre quad Yamaha, quatre véhicules Nissan, deux armoires de bureaux. Ces équipements sont destinés aux ministères de la Sécurité Intérieure et de la Protection civile et des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Au cours de cette cérémonie qui s’est déroulée dans la cour du GMS, Sadio Gassama et son homologue des Maliens de l’extérieur, Badra A. Macalou, ont été décorés de la Croix rouge du mérite policier du corps national de police du royaume d’Espagne.

Dans le cadre de l’assistance technique et du renforcement des moyens de contrôle des frontières, Madrid a déjà fait don à notre pays de 17 véhicules tout terrain, trente sept ordinateurs, dix huit fax, dix sept photocopieuses, autant d’imprimantes laser, d’imprimantes scanners, de groupes électrogènes et deux cars de 62 places chacun. A cette liste non exhaustive s’ajoute le lot d’équipements de vendredi dernier qui a coûté 196 millions de Fcfa.

S. KONATE

Essor du 09 Février 2009