Partager

Un jeune enseignant de 33 ans dans une école privée de N’Gabacoro droit (Commune de Kati), Abdoul Karim Saby Traoré, a marché des kilomètres, lundi dernier, pour se rendre à Kati. Sur place, il a remis une lettre et le drapeau du Mali au nouveau président de la Transition, Assimi Goïta. C’était quelques heures après la prestation de serment du Chef de l’État. 

L’objectif de ce marathon, a-t-il justifié, était de féliciter le nouveau locataire de Koulouba pour les engagements pris notamment la réduction du train de vie de l’Etat et l’allocation de deux tiers du fonds de souveraineté aux personnes demunies. 

Aussi, a-t-il attiré son attention sur les défis qu’il doit urgemment relever. Pour le jeune enseignant, il s’agit de la gestion efficace des hôpitaux à la satisfaction des personnes démunies, une implication personnel dans le règlement de la crise du secteur de l’éducation et de la sécurité. Il a également souhaité que le président de la Transition engage une lutte implacable contre les fossoyeurs des deniers publics. 

C’est aux environs de 13 heures que le jeune Traoré a quitté le starting-block en passant par Titibougou, Djelibougou, Sangarébougou ensuite Korofina et Médina coura avant d’arriver à Kati vers 15 heures. Tout au long de ce trajet, le coureur était accompagné d’un motard de la police nationale et un véhicule de la protection civile. 

Après été reçu par le chef de l’Etat, le coureur a indiqué que son hôte était très heureux de l’accueillir. Selon lui, le colonel Assimi Goïta a clairement noté les préoccupations de l’étrange visiteur. 

M. DIAWARA

Source: L’Essor