Partager

Des hommes armés ont dérobé dimanche une urne, utilisée pour le premier tour des élections législatives au Mali, dans un bureau de vote d’une localité de la région de Goundam, près de Tombouctou.

« Dans la localité de Bajakary, à 80 kilomètres de Goundam, des hommes armés ont enlevé une urne » d’un bureau, a déclaré la maire de la localité, Oumou Sall Seck. « J’ai envoyé des huissiers sur place pour constater les faits », a-t-elle ajouté, en signalant également qu’à « Takoubao, autre localité située à 15 kilomètres de Goundam, les cartes d’électeurs ont été confisqués ». Mme Sall Seck n’a fourni aucune indication sur l’identité de ces hommes armés. Dadié Diango, président local de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de la région de Goundam, a par ailleurs noté « plusieurs anomalies » dans cette région du sud-ouest de Tombouctou, en particulier l’absence de plusieurs urnes dans des bureaux, dont certaines ont été enlevées « par un élu », qu’il n’a pas nommé.

Quelque 6,5 millions d’électeurs sont appelés à voter pour les législatives censées parachever le retour à l’ordre constitutionnel, interrompu par un coup d’Etat en mars 2012 qui avait précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda, traqués depuis janvier par une intervention armée étrangère initiée par la France.

Le Figaro.fr avec AFP – Mis à jour le 24/11/2013 à 14:57 – Publié le 24/11/2013 à 14:29