Partager

On a assisté, le 1er juin 2008, à un vrai match des préliminaires des Aigles contre le Congo au stade du 26-Mars. Pas beaucoup de rythme, des erreurs techniques à gogo, mais de belles phases de jeu. Bref, on ne s’est pas ennuyé au stade de Yirimadio même si la seconde période a été de loin la plus animée. Seule consolation : les Aigles se sont imposé 4-2. Un succès utile au capital confiance en ce début des préliminaires Can/Mondial-2010.

Les joueurs de Stephen Keshi ont pratiqué un football appliqué avec souvent du génie à la clé, mais ils étaient trop lents. Ils ont néanmoins requinqué un public qui avait perdu confiance en son équipe. Les bonnes nouvelles de la soirée, c’est le talent du néo-Blaugrana, Seydou Kéita, auteur d’un doublé, la classe de Soumaïla Coulibaly, auteur d’un boulet de canon sur le 3e but, et la volonté d’un groupe déterminé à aller de l’avant. De quoi rassurer.
Il ne suffit pas de monopoliser le ballon pour marquer. Les Maliens l’ont démontré au cours de la première mi-temps. Plus agressifs, plus puissants, les Aigles, en dépit d’un problème de complémentarité, gagnaient tous les duels en milieu de terrain, notamment grâce au quatuor Mahamadou Diarra « Djilla » – Seydou Kéita – Soumaïla Coulibaly – Mohamed Lamine Sissoko « Momo ».

Un visage inédit

Ils ont présenté un visage inédit avec la titularisation du milieu défensif niçois (Ligue 1 française) Drissa Diakité au poste de latéral. Ils faisaient tourner le ballon plutôt face à une opposition congolaise qui manquait d’impact physique.

Seulement, voilà, il manquait à cette équipe du Mali un coup de rein pour faire la différence et un problème de redéploiement rapide au niveau du bastion offensif. Après le but de la première action, les changements de rythme étaient quasi-inexistants. Résultat, on restait sur notre faim. Il n’y a eu qu’une occasion de Frédéric Oumar Kanouté. Malheureusement, le Ballon d’or 2007 mettait son coup de tête au-dessus de la barre du gardien congolais Barel Mouko (23e).

Ce sont d’ailleurs les Congolais, très timides, qui ont failli aggraver le score par deux fois. Sur une ouverture (17e), l’avant-centre Kimbembé Christophe avait réussi à dribbler Cédric Kanté, mais le ballon fut sauvé sur le chemin par Adama Coulibaly « Police ». Quelques minutes plus tard, Oscar Ewolo, dans la surface de réparation, ajustait un tir, détourné du pied par Momo.
A la mi-temps, Keshi a changé trois joueurs. Et les Aigles se sont alors mis à jouer un peu plus vite. Ils avaient toujours la maîtrise du ballon, mais se trouvaient mieux dans les espaces. Résultat, sur le 4e but, le néo-Blaugrana, placé dans la surface adverse, a marqué, d’un tir pivot ras de terre, après un contrôle entre deux défenseurs. Globalement, les Maliens ont été plus incisifs.
Mais attention à ne pas s’emballer. L’opposition congolaise était très faible. Jamais, en dehors du premier quart d’heure de jeu, les Diables rouges ne se sont révoltés.
Si les Aigles veulent jouer les premiers rôles dans ce groupe composé désormais de trois pays après l’exclusion du Tchad par la Confédération africaine de football (Caf), ils devront hausser davantage leur niveau de jeu.

Boubacar Diakité Sarr

Le Tchad suspendu
Suite à son refus de disputer le match du 1er juin dernier comptant pour le tour préliminaire des éliminatoires de la Can/Mondial-2010 contre le Soudan, la Caf et son comité d’urgence, selon l’article 15 paragraphe 1 (a) des règlements de la Can, a décidé de disqualifier le Tchad. Ainsi après cette exclusion, le groupe 10 ne comprend plus que trois équipes ; à savoir le Mali, le Congo et le Soudan. C’est dire que le match des Aigles du Mali (qui devaient retourner à Kabala après 24 heures de quartier libre) contre le Tchad, prévu le vendredi 6 juin à N’Djamena, n’aura plus lieu.

Quarante-sept équipes en lice

La feuille de route des quarante-sept équipes en lice dans les éliminatoires combinées Can/Mondial-2010 est que le premier de chaque groupe est qualifié pour le 2e tour ainsi que les huit meilleurs deuxièmes. La seconde phase verra les vingt équipes issues du 1er tour reparties en cinq poules de quatre, le premier de chacune d’entre elles étant qualifiée pour la Coupe du monde, les trois premières pour la Can-2010 en Angola.

L’Afrique représentée au Mondial par six pays

L’Angola ne joue que pour le Mondial et l’Afrique du Sud uniquement pour la Can. A noter que l’Afrique sera représentée au prochain Mondial par six pays. Les cinq premières des poules plus l’Afrique du Sud. Le scénario est identique à celui qui avait été initié lors des éliminatoires combinées Can/Mondial-2006, à la seule différence que le Mondial se tiendra sur le sol africain.

Malifoot aux antipodes de la communication

Les moments ont été des plus difficiles pour la presse le dimanche dernier au stade du 26-Mars. Les journalistes ont été sevrés de feuille de match, un précieux sésame qui leur permet de faire correctement leur boulot. Il n’était pas non plus aisé de mettre la main sur un joueur à la fin de la rencontre. Même sort pour les confrères congolais aussi bien que d’autres hommes de médias venus couvrir spécialement cette rencontre. L’opération de « laissez-passer » initiée en faveur des véhicules de presse n’a pas non plus marché.

04 juin 2008