Partager

Pour la résolution de la crise qui existe entre notre pays et la Communauté économique des états de l‘Afrique de l’Ouest (Cedeao), l’Organisation de la coopération islamique (OCI) plaide pour un compromis «respectable de la dignité et de la souveraineté du peuple malien».

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’OCI pour l’Afrique, Pr Nassirou Bako-Arifari, a fait cette déclaration, hier, à l’issue d’une audience qu’il a eue avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, au palais de Koulouba.

Pr Nassirou Bako-Arifari était porteur d’un message de soutien du secrétaire général de l’OCI à l’endroit du chef de l’état et du peuple malien en ces périodes de crise multidimensionnelle, marquée par des sanctions de la Cedeao et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

L’OCI, selon son émissaire, considère le Mali comme un état pivot et essentiel en ce qui concerne l’islam ainsi que la stabilité et la sécurité, de façon générale, de la région du Sahel et de l’ensemble de l’espace Cedeao.

Autre organisation islamique, autre soutien. L’Union nationale des associations des femmes musulmanes du Mali (Unafem), dont la délégation a été, également, reçue par le chef de l’état, a réitéré son accompagnement aux efforts que les autorités sont en train de fournir pour sortir notre pays de l’ornière.

L’Unafem, conduite par sa présidente Mme Diakité Kadia Togola a, en plus, présenté au président de la Transition les activités qu’elle compte mener pour l’avènement du Mali Kura. Il s’agit, détaillera Mme Diakité Kadia Togola, de la sensibilisation et l’éducation des enfants. D’après elle, pour le Mali Kura, ce n’est pas un nouveau Mali qui naîtra, mais, ce sont les enfants maliens qui doivent avoir un changement de comportement. 

Auparavant, le chef de l’état avait reçu une délégation de l’Union nationale des anciens footballeurs du Mali (Unafom), avec à sa tête son président Moctar Sow. Les échanges ont porté sur la situation des anciens joueurs du ballon rond.

Aussi, l’Unafom a-t-elle présenté au président de la Transition ses projets, notamment la création de l’Union des anciens footballeurs d’Afrique. à ce propos, Moctar Sow a souhaité que notre pays porte le lead de ce projet, avant de se réjouir de l’accompagnement du président de la Transition.

Source: L’Essor