Partager

Étaient également présents les ministres de l’Éducation de base, de l’Alphabétisation et des Langues nationales Mme Sidibé Aminata Diallo, des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, Amadou Touré, de la Santé, Oumar Ibrahim Touré, de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Damba.

D’un montant de 54,6 milliards de Fcfa, ce protocole d’entente couvre le financement du Programme décennal de développement de l’éducation (PRODEC) et du Programme d’investissement dans le secteur de l’éducation (PISE) pour un montant de 22,6 milliards Fcfa, du Plan décennal de développement sanitaire et social (PDDSS) et du Programme de développement sanitaire et social (PRODESS) avec une enveloppe de 24,5 milliards Fcfa. 5,5 milliards Fcfa sont destinés à l’appui à la réforme de la gestion des finances publiques. 1,9 milliard Fcfa vont financer les activités de renforcement des capacités de gestion des structures concernées sous forme d’assistance technique par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) dans le cadre du suivi, de l’évaluation et de la vérification de l’initiative.

SERIE DE CONVENTIONS

Ce protocole d’entente s’ajoute à la série de signature de conventions financières que le Canada a initié depuis le début de cette année. Ainsi de janvier à mars, ce sont quatre protocoles d’entente qui ont été signés entre les gouvernements malien et canadien totalisant une contribution de 74 milliards de Fcfa. « La présente cérémonie témoigne d’une singularité qui ne réside pas seulement dans le montant de la contribution consentie par le Canada pour appuyer les efforts du gouvernement dans le cadre de la mise en oeuvre des priorités définies dans le Cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté (CSCRP). Elle consacre l’expression de la satisfaction partagée d’une coopération pertinente et dynamique », a souligné le ministre Ouane
Confirmant le dynamisme de cette coopération, Mme Isabelle Roy a rappelé les accords signés depuis le début de l’année qui ont touché des domaines comme l’approvisionnement en manuels scolaires, l’appui au bureau du Vérificateur général et l’appui au Programme de développement institutionnel (PDI). Par ces contributions, le Canada confirme sa volonté d’aider à l’amélioration des conditions de vie des Maliens en agissant positivement sur l’éducation, la santé et la gestion des finances publiques, a indiqué Mme Isabelle Roy.
Notant les progrès effectués dans le domaine de l’éducation de base, où le taux brut de scolarisation a atteint ces dernières années 77%, elle a dit son espoir que la présente contribution permettra d’accroître le taux de scolarisation, d’atteindre une meilleure fréquentation à l’horizon 2015 et d’offrir aux enfants une éducation de qualité. Dans le domaine de la santé, la mise en œuvre du PRODESS a donné des résultats encourageants comme l’attestent les résultats de l’enquête démographique et de santé qui révèle qu’entre 2001 et 2006, le Mali a enregistré une amélioration de la santé maternelle, un recul de la mortalité infantile de moins de cinq ans ainsi que des progrès notables dans la lutte contre le VIH-Sida.

La contribution canadienne dans ce domaine, devra permettre, a souhaité l’ambassadeur, de bâtir de nouveaux centres de santé, de les doter d’équipements adéquats, d’engager et de former du personnel médical et de gestion décentralisée du système de santé. Le Canada espère que la mort d’un enfant en bas âge ou celle d’une femme en cours de grossesse ou en donnant la vie ne soit plus une fatalité, mais devienne une exception, a souhaité la diplomate.

Le président Amadou Toumani Touré a tenu à remercier le gouvernement canadien pour les différents appuis financiers apportés à notre pays. Il a relevé que cette assistance s’inscrit dans le cadre des objectifs du Programme de développement économique et social (PDES) et a salué le dynamisme, la confiance, l’amitié et la générosité qui caractérisent les relations entre nos deux pays. Amadou Toumani Touré a remercié Mme Isabelle Roy pour ses efforts en vue de raffermir la coopération bilatérale entre le Mali et son pays.

M. COULIBALY

Essor

30 mars 2008