Partager

Les Aigles Dames ont gratifié les spectateurs du stade du 26 Mars d’un grand spectacle, en battant la Guinée 7-2, jeudi 30 novembre, au compte du match aller du dernier tour des éliminatoires de la CAN-féminine, Maroc 2024. La manche retour se dispute ce mardi à Thiès au Sénégal.

Les Aigles Dames ont quasiment assuré leur participation à la phase finale de la prochaine CAN. C’est le moins que l’on puisse dire après la large victoire 7-2 des protégées du sélectionneur national Mohamed Saloum face à la Guinée au compte du match aller du dernier tour des éliminatoires. Très attendue par les supporters et placée sous le signe de la revanche pour les Guinéennes qui avaient été éliminées de la précédente CAN par les Maliennes, la rencontre n’a finalement été qu’une petite promenade de santé pour les Aigles Dames qui sont apparues trop fortes pour leurs adversaires. Dès la 5è minute, Agueissa Diarra a débloqué le tableau d’affichage pour le Mali, avant de passer le relais à Fatou Dembélé (12è min) qui le transmettra à son tour Coumba Sogoré pour le 3-0 (36è min).

Suzanne Daniel Lama réduira le score pour le Syli Dames à la 39è minute (3-1), mais avant la mi-temps Agueissa Diarra y alla de son doublé pour porter le score à 4-1 (45è min).  Au retour des vestiaires, l’équipe visiteuse va complètement exploser, encaissant trois buts des pieds d’Agueissa Diarra (69è min), de Djénéba Baradji (89è min) et d’Aïssata Traoré (90è min +2 s.p). Score final : 7-2 pour les Aigles Dames qui ont gratifié les supporters du stade du 26 Mars d’un beau spectacle dont ils se souviendront longtemps. La manche retour est prévue demain au Sénégal (la Guinée ne dispose pas de stades homologués par la CAF, ndlr), mais d’ores et déjà, on peut s’autoriser à dire que les carottes sont cuites pour les Guinéennes et que rien de grave n’arrivera aux Aigles Dames.

Ainsi, après 2002, 2004, 2006, 2008, 2010, 2016, 2018, la sélection nationale féminine, va participer à sa 8è CAN l’année prochaine au Maroc. «Je suis heureux de voir que les joueuses ont réussi à marquer 7 buts. C’était ça notre objectif c’est-à-dire, gagner avec un score large pour éviter toute éventuelle mauvaise surprise lors de la manche retour. Félicitations aux filles, même si tout n’a pas été parfait», a déclaré le technicien malien après la rencontre. Selon Mohamed Saloum, la sélection nationale a étalé quelques lacunes contre la Guinée qu’il faudra corriger dans la perspective des échéances à venir. Dans le camp guinéen, presque toutes les joueuses ont versé des larmes après la correction infligée par les Aigles Dames, mais l’entraîneur Mory Soumah veut encore y croire et estime que «tout n’est pas perdu pour la Guinée».

«L’équipe du Mali était meilleure que nous tous les plans. Nous sommes complètement passés à côté du sujet mais il reste un dernier match à faire et cette rencontre sera décisive. Chaque match a ses réalités et nous sommes convaincus de pouvoir faire mieux à Thiès, pourquoi pas, renverser la vapeur», a dit le sélectionneur du Syli Dames.
à l’instar du Mali, la Tanzanie, le Sénégal et la Tunisie ont également pris une bonne option sur la qualification, en battant, respectivement le Togo (3-0), l’égypte (4-0) et la RD Congo (5-2), Pas de souci non plus pour le Nigeria et l’Algérie qui ont déroulé face à leurs adversaires respectifs, le Cap-Vert (5-0) et le Burundi a perdu (5-1 au Burundi). La surprise de ces matches aller du dernier tour des éliminatoires est à mettre à l’actif du Burkina Faso qui a accroché l’Afrique du Sud, tenante du titre (1-1).
Pour mémoire, la phase finale de cette 15è édition de la CAN-féminine regroupera 12 sélections nationales.    


Jeudi 30 novembre au stade du 26 Mars
Mali-Guinée : 7-2
Buts d’Agueissa Diarra (5è, 45è, 69è min), Fatou Dembélé (12è min), Couloumba Sogoré (39è min), Djènèba Baradji (89è min), Aïssata Traoré (90è min+4 s.p) pour le Mali. Suzane Daniel Lama (39è min) et Nency Kourouma (90è min +1) pour la Guinée.


Arbitrage de la Tunisienne Dorsaf Ganquati assistée de ses compatriotes, Houda Afine et Nesrine Ouertatane.


Mali : Fatoumata Karentao (cap) (Adoudou Konaté, 83è min), Couloumba Sogoré, Fatou Dembélé, Coumba Dembélé, Fatoumata Diarra (Djènèba Baradji, 73è min), Yakaré Niakaté (Bintou Koité, 73è min), Agueissa Diarra, Salimata Diarra (Sarantou Traoré, 82è min), Kani Konté, Aïssata Traoré, Maïmouna Traoré. Entraîneur : Mohamed Saloum «Housseï »

Guinée : Mawa Traoré, Damaye Camara, Habibatou Koumbassa (Aminata Youla, 88è min), Aminata Camara (cap), Suzane Daniel Lamah, Mamet Camara, Foulematou Soumah, Mamaissata Camara,Kadiatou Sylla (Nnency Kourouma, 49è min), Mabinty Camara (Nana Camara, 50è min), Maman Sata Fancinadouno (Fanta Kanté, 49è min). Entraîneur : Mory Soumah.

Djeneba BAGAYOGO

Source: L’Essor