Partager

C’est un début triomphal des Aigles du Mali à la CAN 2019. Pour leur entrée en compétition, le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers ont infligé une sévère correction aux Mourabitounes de la Mauritanie (4-1), hier, au stade de Suez. Avec cette victoire, le Mali prend les commandes du groupe E devant la Tunisie et l’Angola, qui se sont neutralisés un peu plus tôt dans la journée (1-1).

La CAN 2019 ne pouvait mieux commencer pour l’Equipe nationale du Mali. Pour son entrée en lice, elle a étrillé son homologue de la Mauritanie (4-1), hier, au stade de Suez.

Plus entreprenants, les Aigles du Mali ont logiquement ouvert le score à la 36e mn de jeu par l’entremise d’Abdoulaye Diaby. Sur une passe d’Adama Traoré dit Noss, le capitaine malien délivre un coup de canon. Le portier mauritanien, comme un pantin désarticulé, n’a pu que constater les dégâts dans ses filets. Le cauchemar des Mourabitounes venait de commencer puisque cette réalisation lança totalement la machine offensive des hommes du coach Mohamed Magassouba.

Alors qu’on s’acheminait vers la fin de la première période, ils bénéficient d’un coup de pied de réparation suite à une faute sur la Lassana Coulibaly. La sentence est exécutée par Moussa Marega (45e).

Au retour des vestiaires, les Aigles ne donneront pas de répit aux Mauritaniens. Sur une offensive déclenchée dans l’entrejeu, Adama Traoré dit Noss (55) se joue de trois défenseurs et trompe le portier Souleymane d’un tir croisé.

Toutefois, suite à un temps de flottement de la défense malienne, les mauritaniens  obtiennent un coup de pied de réparation et sauvent l’honneur grâce à Moctar Sidi El Hacen (70e). Mais leur secret espoir de  » Remontada  » a vite été douché. Adama Traoré dit Malouda (73e), juste entré en jeu, clôt le festival offensif des Aigles d’une frappe enroulée.

Grâce à cette victoire éclatante, les Aigles du Mali entament de la plus belle des manières la CAN 2019 en prenant déjà la tête du groupe E. Soulignons que dans l’autre match du groupe, la Tunisie a été accrochée par l’Angola (1-1).

Lors de la deuxième journée, les Aigles du Mali croiseront le fer avec les Aigles de Carthage, le vendredi prochain. En cas d’un deuxième succès àl’issue de ce choc aérien entre rapaces, les hommes du coach Mohamed Magassouba valideraient leur billet des huitièmes de finale.

SIC

Source : l’Indépendant