Partager

Maeva Palace de Bamako a abrité, le mardi 6 avril 2021, la rencontre nationale de validation du Rapport d’Analyse de la Situation de la Jeunesse et d’Évaluation de la Politique Cadre de Développement de la jeunesse (PCDJ) du Mali. L’objectif général de cette rencontre est de faire le consensus sur les besoins dits prioritaires à cibler ainsi que la vision, le but, les objectifs, les stratégies et les domaines d’actions clefs pour la nouvelle Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ) avec la participation des jeunes, des régions et des différentes parties prenantes nationales impliquées dans les questions de jeunesse et de développement.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre était présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Moussa Ag Attaher, en présence du représentant du Centre pour le Dialogue Humanitaire (HD), Evariste DABIRE, du président du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali), Amadou Diallo, du représentant de la délégation de l’Union Européenne au Mali, Michel DE KNOOP et d’autres personnalités.

Dans ses mots de bienvenue, le représentant du Centre pour le Dialogue Humanitaire (HD), Evariste DABIRE, a fait savoir que l’objectif général de cette rencontre est de faire le consensus sur les besoins dits prioritaires à cibler ainsi que la vision, le but, les objectifs, les stratégies et les domaines d’actions clefs pour la nouvelle Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ) avec la participation des jeunes, des régions et des différentes parties prenantes nationales impliquées dans les questions de jeunesse et de développement, avant de féliciter le ministre pour son implication personnelle dans ce projet.

A sa suite, le président du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali), Amadou Diallo, a souhaité la dotation des jeunes de statut pour l’émergence du Mali. Par ailleurs, il a demandé aux uns et autres à soutenir la transition en cours au Mali. Le représentant de la délégation de l’Union Européenne au Mali, Michel DE KNOOP, a félicité et encouragé le Gouvernement du Mali, les organisations de jeunes et tous leurs partenaires pour les immenses efforts entrepris pour la promotion de la jeunesse et le développement du Mali. « Nous félicitons en particulier le centre de Dialogue Humanitaire pour l’accompagnent du processus et l’appui à l’organisation du présent atelier.

L’Union européenne souhaite vivement que la paix et la prospérité reviennent au Mali pour le plus grand bénéfice de sa population », a-t-il conclu. Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Moussa Ag Attaher dit avoir relancé le processus d’évaluation et de relecture de la Politique-cadre de développement de la Jeunesse, le 12 octobre 2020. «Aujourd’hui, après près de six mois de labeur intense, la mouture du Rapport de l’évaluation de la mise en œuvre de la Politique cadre de développement de la Jeunesse est enfin disponible. Elle traite, en plus de la présentation du Mali, d’un aperçu sur la démarche méthodologique, de l’état des lieux de la situation de la jeunesse au Mali, de l’évaluation de la mise en œuvre de la Politique cadre de développement de la jeunesse et des principales recommandations tirées de ce processus », a souligné le ministre. Au Mali, dit-il, les jeunes représentent 75% de la population. « Ils constituent un atout indéniable pour impulser le développement du pays.

Encadrés, ils demeurent un facteur important de paix, de stabilité et de cohésion sociale. Dès lors, il sied d’entreprendre des actions robustes pour répondre à leurs préoccupations légitimes et plurielles et canaliser leur formidable énergie pour bâtir un Mali dont nous rêvons tous et toutes », a conclu le ministre.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain