Partager

Le président de la Transition, le Colonel Assimi Goita a annoncé un enrôlement biométrique de l’ensemble des fonctionnaires. C’était lors d’une cérémonie de lancement officiel, mardi à Koulouba, d’un projet sur la gestion plus efficiente des effectifs de la fonction publique de l’État et des Collectivités territoriales.

Le « Système Intégré de Gestion des Ressources Humaines des Fonctions Publiques de l’État et des Collectivités Territoriales (SIGRH) », est une réforme qui vise à mieux gérer les ressources humaines employées dans le service public. 

« Il apparaît de plus en plus que la gestion des ressources humaines au niveau de la fonction publique de l’État et des Collectivités territoriales est entravée par des difficultés qui exigent des solutions plus adéquates si nous voulons donner un sens à notre projet de refondation », a indiqué à cette occasion le président de la Transition, dans son allocution lors du lancement. 

La maîtrise des effectifs, selon le chef de L’Etat, au niveau de la fonction publique et des Collectivités territoriales, et de la masse salariale demeurent un véritable défi à relever. 

Ce projet permettra de rendre les administrations publiques plus performantes, estime le président Goita qui précise que l’enrôlement biométrique prochain de l’ensemble des fonctionnaires de l’État concernera également ceux des collectivités territoriales.  

Source: L’Essor