Partager

Dans un communiqué rendu public, le 16 mai 2022, le gouvernement malien indique avoir déjoué une « tentative de coup d’Etat » dans la nuit du 11 au 12 mai dernier. Suite à cette annonce du gouvernement, les réactions des partis politiques et des organisations de la société civile malienne n’ont pas tardé. Tous ont unanimement condamné cette tentative de coup d’Etat au Mali et exigé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités. Le Cadre d’échange des partis et regroupements politiques pour une transition réussie, présidé par l’ancien ministre, Housseini Amion Guindo dit Poulo, a condamné avec la plus grande vigueur cette tentative aux conséquences désastreuses sur le déroulement de la transition. «Le CDM, tout en condamnant cet acte de haute trahison contre toute l’Afrique, demande aux autorités de la transition panafricaine du Mali, à la justice de notre pays à faire toute la lumière sur cette affaire en démasquant les auteurs, les complices civils et militaires pour que plus jamais un tel acte ne se reproduise dans notre pays », révèle la déclaration du Collectif pour la Défense des Militaires (CDM).

L’ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara, ex- président du Parti YELEMA, a fermement condamné et rejeté toutes formes de déstabilisation du Mali en ces moments particulièrement difficiles. « Impliquons-nous tous, auprès de nos autorités pour renforcer l’unité et la cohésion de tous les Maliens! », a-t-il souhaité. Le président du parti CODEM, Housseini Amion Guindo dit Poulo, a également condamné cette tentative de coup d’Etat annoncée par le gouvernement malien. « Nous sommes opposés à la junte depuis le début de la transition. Nous ne préjugeons pas des faits, mais par principe, nous condamnons toute tentative de coup d’Etat. Nous rappelons que nous avons également condamné le coup d’Etat effectué par les actuelles autorités », a-t-il dit. Le regroupement composé de plus de 100 partis politiques et d’organisations de la société civile (Cadre d’échange des Partis et Regroupements Politiques pour une Transition réussie) qu’il préside a aussi publié un communiqué, hier, 17 mai 2022, pour condamner l’acte. « C’est avec une grande inquiétude que le Cadre d’échange des Partis et Regroupements Politiques pour une Transition réussie a appris, à travers le communiqué numéro 031du gouvernement de la transition, une tentative de coup d’Etat dans la nuit du 11 au 12 mai 2022. Un coup de force ne saurait nullement être la solution pour une entente retrouvée entre les Maliens pour la paix et la cohésion sociale. Très attaché aux valeurs républicaines et démocratiques, le Cadre condamne avec la plus grande vigueur cette tentative aux conséquences désastreuses sur le déroulement de la transition. Le Cadre exhorte les autorités de la transition à tout mettre en œuvre pour une sortie rapide de cette situation transitoire propice à de telles velléités. Enfin, le cadre demande aux autorités de diligenter l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cette nième tentative dans le respect des droits humains et du principe de présomption d’innocence », révèle le Directoire du cadre d’échange des partis et regroupements politiques.

Le Comité Stratégique du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) condamne avec la dernière rigueur cette tentative de déstabilisation des Institutions de la Transition. Dans son communiqué du 17 mai 2022, le M5-RFP a salué la vigilance et le professionnalisme dont ont fait preuve les Forces de Défense et de Sécurité du Mali en vouant à l’échec ce projet malsain et funeste des ennemis internes et externes du Mali. « Face aux défis de l’heure, surtout dans un contexte géopolitique très difficile marqué par des intérêts démesurés tendant à piétiner la souveraineté du Mali, le M5-RFP, fidèle à son combat pour la souveraineté totale du Mali, exhorte la jeunesse, les femmes et tout le Peuple malien à rester vigilants et mobilisés en continuant d’apporter leur soutien indéfectible aux plus hautes autorités de la Transition, sous le leadership du Président de la transition le Colonel Assimi Goïta et de son Premier ministre le Dr. Choguel Kokalla Maïga qui symbolisent les forces du changement », souligne le M5-RFP. Enfin, le Mouvement a exprimé son soutien aux plus hautes autorités de la Transition pour tous les efforts fournis dans le cadre de leur mission régalienne de stabilisation du Mali.

Le Collectif pour la Défense des Militaires (CDM) dit avoir appris avec stupéfaction la tentative de coup d’État contre les autorités de la transition panafricaine du Mali dans la nuit du 11 au 12 Mai 2022 par un groupuscule d’officiers et de sous-officiers anti- progressistes maliens. « Le CDM, tout en condamnant cet acte de haute trahison contre toute l’Afrique, demande aux autorités de la transition panafricaine du Mali, à la justice de notre pays à faire toute la lumière sur cette affaire en démasquant les auteurs, les complices civils et militaires pour que plus jamais un tel acte ne se reproduise dans notre pays », souligne le CDM. Le Collectif salue le professionnalisme des Forces Armées de Défense et de Sécurité qui ont pu faire échouer ce complot international contre le Mali voire toute l’Afrique et les exhorte à plus de vigilance. Le CDM renouvelle encore une fois son appel à l’ensemble des Maliens pour une union sacrée autour des autorités de la Transition Panafricaine du Mali, autour des Forces Armées de Défense et de Sécurité qui sont résolument engagées dans la défense de la patrie contre les ennemis internes, externes du Mali.

Tenant une assemblée générale extraordinaire, hier, 17 mai 2022, à Bamako, le Mouvement Yerewolo débout sur les remparts a aussi condamné la tentative de déstabilisation de la transition au Mali.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain