Partager

L’Autorité d’union appelée à remplacer la Commission de l’Union africaine a commencé à prendre forme malgré les divisions ayant marqué les réunions du Conseil exécutif de l’organisation panafricaine clôturées vendredi à Tripoli. Selon le projet qui doit être soumis à l’approbation du sommet de l’UA en juillet prochain, la nouvelle autorité sera composée d’un président, d’un vice-président et de huit secrétariats, a précisé M. Triki à la presse. Défense, Affaires étrangères et Commerce international comptent parmi ces secrétariats appelés à devenir ensuite ministères dans le but ultime de la création d’un gouvernement africain, a-t-il ajouté. Les discussions qui ont eu lieu à huis clos toute la nuit de jeudi à vendredi ont été marquées par des divisions notamment sur les compétences de la nouvelle autorité, le nombre de secrétariats ainsi que sur le rythme de la réforme, selon des participants. Le projet de gouvernement africain avait été au centre de désaccords lors du 12e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains à Addis Abeba en février. Le sommet avait alors chargé le Conseil exécutif d’élaborer un rapport sur l’approfondissement de la réforme. (Afp)