Partager

Le secrétaire général du ministère de l’Elevage et de la Pêche a ouvert hier à la direction du Laboratoire central vétérinaire (LCV), les travaux de la 2e réunion de coordination de la recherche sur le contrôle de la péri pneumonie contagieuse bovine (PPCB). Une rencontre organisée par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), le FAO et le LCV.

La péri pneumonie contagieuse bovine (PPCB) est une infection myco-plasmique contagieuse des bovins qui est inscrite sur la liste des maladies de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Occasionnant de lourdes pertes économiques sur les continents asiatiques et africains, la maladie est caractérisée par des lésions des poumons et de la plèvre.

La pathologie anéantit largement les efforts de développement de l’élevage africain en général et celui du Mali en particulier. Déterminées à faire de l’élevage un des secteurs-clés de l’épanouissement de notre pays, les autorités locales ne pouvaient rester en marge de la croisade contre la maladie sous la houlette d’institutions internationales.

La 2e réunion de coordination de la recherche sur le contrôle de la PPCB tombe donc à pic pour contrecarrer la présence de la péri pneumonie. Réunissant 12 pays africains et la Suisse, cette réunion de cinq jours fait suite à celle de septembre 2006 à Windhoek (Namibie). Les participants s’attelleront à mesurer le chemin parcouru en termes de recherche sur la maladie avant de proposer des pistes d’amélioration de ces recherches pour booster les acquis.

Toutes choses qui contribueront « à mettre au point des méthodes de diagnostic fiables pour la surveillance et le contrôle de la PPCB en Afrique », s’est félicité Dr. Mamadou Kané, secrétaire général du ministère de l’Elevage et de la Pêche.

Tout en déplorant que des pathologies mettent encore en mal la santé des populations animales, Dr. Kané affirmera que le Programme de coopération technique (TCP) cadre bien avec les politiques d’élevage des gouvernements africains.

Comme pour assurer sur les résultats des travaux, le directeur du Laboratoire central vétérinaire (LCV), Dr. Saïdou Tembely, ajoutera que la réunion de coordination permettra de faire un bond en avant dans la lutte contre la pneumonie contagieuse bovine.

En tout cas, Dr. Herman Unger, représentant de la FAO et de l’AIEA, s’est montré déjà confiant quant aux aboutissements de la rencontre.

Invitant les participants à la diligence dans la recherche contre la maladie, il a ajouté que les travaux placeraient les repères d’actions plus efficaces et peaufineront les jalons d’une technique phare de prévention et de détection du PPCB.

Ogopémo Ouologuem

(stagiaire)

22 avril 2008.