Partager

Suite à l’interpellation et à l’incarcération du général Amadou Haya Sanogo, le président du Collectif des patriotes, Makan Konaté, une association proche des putschistes du 22 mars 2012 a dénoncé, au cours d’un point de presse, la procédure qui a abouti à cette mise sous mandat de dépôt du chef de l’ex-junte.

Selon le président de ce collectif, aucune juridiction civile n’est compétente pour juger le Général Amadou H. Sanogo. A l’en croire, l’ex-numéro 1 du CNDRE, même s’il doit être jugé, doit passer devant une cour martiale. Et ce, compte tenu de son statut de porteur d’uniforme.

En plus, il a précisé que contrairement à ce qui se dit, le général Sanogo n’a pas été arrêté à son domicile pour l’amener chez le juge mais est parti de lui-même à son audition avec sa garde rapprochée.


Appel du Mali se félicite de l’interpellation du général Sanogo

L’association Appel du Mali, par la voix de son président Adama T. Coulibaly s’est félicitée de l’interpellation hier, du général Amadou Haya Sanogo.

Selon le président de cette organisation, la justice et l’exécutif malien jouent leur crédibilité dans ce dossier. Et cette arrestation corrobore bien le slogan de campagne du président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta qui déclarait : « Que nul n’est et ne sera au-dessus de la loi « . Cependant, AP-MA se dit vigilant et suivre de près l’évolution de ce dossier.

L’association demande en outre à la justice de faire sereinement son travail et interpelle les autorités d’aller jusqu’au bout des enquêtes afin que cette interpellation ne soit pas une mise en scène.

Rassemblés par Kassoum THERA

L’Indépendant du 28 Novembre 2013