Partager


La société Eco’Home a lancé ses activités le vendredi 16 mars dernier à l’hôtel Salam au cours d’une cérémonie présidée par Souleymane Diakité conseiller technique au ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Cette société va s’atteler à la vulgarisation des ampoules à économie d’énergie.

L’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER) a signé en juillet 2006 une convention avec la société Eco’Home pour la diffusion de 10 000 lampes basse consommation. Ce marché attribué après appel d’offres entre dans le cadre de l’exécution du volet maîtrise de la consommation d’énergie domestique et le développement de l’accès à l’électrification en milieu rural et périurbain en vue de réduire la pauvreté et de favoriser la croissance économique.

Cet objectif qui est l’une des missions assignées à l’AMADER a conduit celle-ci à initier un programme de diffusion de 20 000 lampes basse consommation et 2 000 rafraîchisseurs d’air d’ici 2009.

Les distributeurs privés chargés d’exécuter ce programme bénéficient de l’appui de l’AMADER. Ainsi, les ampoules proposées par Eco’Home sont de la marque Philips, un des leaders du domaine. Pour le directeur général de Eco’Home, Alassane Traoré, les ampoules Philips sont fabriquées avec les normes internationales requises.

Celles-ci, a -t-il expliqué sont compatibles avec les lampes incandescentes à vis ou à baïonnettes qu’elles remplacent sans difficulté, elles ont une durée de vie moyenne de 3 ans, elles sont plus résistantes aux fluctuations du réseau d’énergie et consomment 5 fois moins que les ampoules ordinaires.

Si certains tentent de vendre des ampoules similaires sur le marché, Alassane Traoré d’assurer que les ampoules de marque Philips, qui coûtent plus cher, sont de bonne qualité. A la date d’aujourd’hui sur plus de 15 000 ampoules vendues la société n’a enregistré aucune défaillance.

Une opération test lancée en juillet 2005 sur 297 maisons au secteur 4 des 1008 logements a permis de constater une nette économie sur la consommation électrique de ces ménages de 74 kwh en moyenne par trimestre, soit un total de 296 kwh d’économie par ménage équivalant à une économie d’environ 28 000 FCFA.

Pour le directeur général Energie domestique de l’AMADER, Seydou Kéïta, « la diffusion des lampes à basse consommation n’est pas qu’une simple activité commerciale, elle est aussi et surtout un acte citoyen dans le contexte particulier malien qui mérite d’être encouragé. Car elle permet au fournisseur de satisfaire le maximum de clients avec la même quantité « .

Ainsi en 2009, les citoyens des pays membres de Union européenne vont devoir remplacer toutes leurs ampoules électriques à filament par des ampoules économisant l’énergie.

Youssouf Camara

19 mars 2007.