Partager


Si les questions d’ordre de jour relatives à l’examen des rapports d’activité et financier n’ont pu être abordées car faisant objet de malversations (le bilan financier est certifié par un défunt expert-comptable) l’assemblée a, tout de même, procédé à l’élection d’un nouveau comité de 7 membres pour une durée de 3 ans.

Il est présidé par Ibrahima Sangho de l’Association des journalistes pour la promotion du professionnalisme (AJPP). Mohamed Baba Tabouré de Aspad et Tiémoko Koné de l’Union des radios et télévision libres (Urtel) sont respectivement 1er et 2e vice-présidents.

Les postes de trésorier sont revenus à Karamoko Ndiaye de l’Association des éditeurs de presse (Assep) et Mariam Sacko de l’AFPP. Le poste de premier rapporteur est réservé au Réseau des journalistes pour la promotion des droits humains (RJPRODH) et Mamadou Fofana de l’AJPM est le 2e rapporteur.

Excepté M. Sangho, aucun autre membre de l’ancien comité de pilotage n’est réélu. Leur bilan est jugé très critique par des journalistes qui s’interrogent sur l’utilisation des fonds alloués à la Maison de la presse dans le cadre de l’aide à la presse.

Des membres du comité n’ont pas voulu assister à l’assemblée estimant que la présence des forces de l’ordre sur les lieux n’était pas de nature à permettre un débat démocratique.

S. Y. D

28 août 2006.